full screen background image

Après l’accident de Bellevue, les habitants saluent le geste d’Hussein Dakhlala envers les victimes (vidéo)


Aboubacar Koulibaly, l’une des victimes.

[dropcap]U[/dropcap]n accident de la circulation impliquant un camion-remorque transportant du riz a fait dimanche 14 mai à Bellevue Kamelia, dans la commune de Dixinn, six blessés et d’importants dégâts matériels.

Cet accident a provoqué des émeutes obligeant des habitants du quartier à ériger les barricades sur la chaussée, perturbant la circulation sur l’axe Bellevue Marché-Madina via Momo Liberté.

Dans cet accident, malgré la colère des habitants du quartier, le geste de l’homme d’affaires Hussein Dakhlala à l’endroit des blessés a été unanimement salué. Ce geste humanitaire a même conduit à l’apaisement de la tension qui était pourtant très vive sur les lieux de l’accident.

Le camion accidenté appartient à l’Union des transporteurs du port autonome de Conakry

Selon des témoignages recueillis sur les lieux de l’accident, le véhicule accidenté appartient à l’union des transporteurs routiers du port autonome de Conakry, et non à l’homme d’affaires Hussein Dakhlala, propriétaire de la marchandise (riz) à transporter à son entrepôt de Bellevue.

De sources concordantes, la société CIAO appartenant à M. Dakhlala a maintes fois dénoncé la vétusté des camions-remorques utilisés par l’union des transporteurs et les transitaires pour transporter sa marchandise. Non content de la prestation de ses partenaires transporteurs et transitaires, le PDG de CIAO aurait proposé l’envoi d’une cinquantaine de camions-remorques, sortis d’usine, pour effectuer la manutention de toutes marchandises.

« Quand Hussein Dakhlala a proposé d’envoyer des camions neufs pour transporter ses marchandises, l’union des transporteurs du port autonome de Conakry et les transitaires ont été les premiers à s’opposer à cette proposition. Ils auraient dit : ‘’si tu envoies tes camions pour assurer la manutention de tes marchandises, nous nous allons vivre de quoi ?’’. C’est ainsi que CIAO a décidé de continuer avec ses partenaires du port dont les engins sont caractérisés par la vétusté, la négligence et le manque d’entretien. Malgré notre volonté d’assurer le transport de nos marchandises dans des conditions de sécurité souhaitées, les camions loués à l’union des transporteurs du port autonome de Conakry et les transitaires continuent de faire des accidents dont nous ne sommes pas responsables. Chaque fois, nous leur demandons de retirer de la circulation tous les camions qui ne sont pas en bon état, mais jusqu’au aujourd’hui, rien n’est fait (…) », a indiqué un responsable de la société CIAO.

A la place des transporteurs, Dakhlala prend les six blessés en charge

Dimanche soir, après l’accident, tous les blessés au nombre de six ont été transportés à la clinique Ambroise-Paré et soignés aux frais du PDG de CIAO en lieu et place des propriétaires du camion-remorque dont le chauffeur a pris la poudre d’escampette dès après l’accident.

A l’hôpital, selon ce responsable de CIAO, tous les blessés ont été pris en charge jusqu’à leur sortie.

« Quand il y a eu l’accident, il y a eu six blessés qui ont admis à la clinique Ambroise-Paré pour des soins intensifs. Parmi ces six blessés, quatre sont sortis le même jour, et les deux autres qui étaient en observation ont été libérés le lendemain par des médecins. Ce matin aussi, quatre nouveaux blessés qui souffraient de contusion, ont été emmenés à l’hôpital pour un contrôle de leur état de santé. Mais au moment où je vous parle, tous ces blessés ont rejoint leur domicile grâce au soutien du PDG  de CIAO », a-t-il expliqué, précisant que la facture de tous les blessés a été assurée par la société CIAO en lieu et place du propriétaire du camion accidenté.

Ce geste du PDG de CIAO a été beaucoup salué par les victimes de l’accident, ainsi que les habitants de Bellevue qui ont renouvelé leur confiance à la société CIAO.

Parmi les victimes qui ont apprécié la prise en charge des blessés par le PDG de CIAO figure M. Aboubacar Koulibaly dont la véranda de son café a été rasée par le camion-remorque.

« Depuis que l’accident s’est produit, le Libanais appelé Hussein est venu pour apporter son soutien aux blessés et aux personnes ayant subi des dégâts. Mais comme il y avait trop de brouhaha dans la chaussée qui était barrée, Hussein n’a pas pu passer. Il s’est directement dirigé vers la clinique Ambroise-Paré pour assurer la prise en charge des blessés parmi lesquels figuraient quatre de mes clients. A l’hôpital, les blessés légers sont rentrés chez eux, et deux autres sont restés en observation jusqu’à ce matin. Vraiment, son action m’a plu et m’a réconforté à plus d’un titre. Il faut avouer que le Libanais a fait un geste salutaire. Franchement, je ne peux rien dire de mauvais concernant M. Hussein Dakhlala », a déclaré M. Koulibaly.

Une compagnie d’assurance va dédommager les victimes

Dans l’accident de dimanche, d’importants dégâts matériels ont été causés par le camion-remorque dont le système de freinage a lâché sur une distance d’un kilomètre. Les plus grands dégâts ont été enregistrés dans un café et sur la terrasse d’un atelier de couture.

Selon une source proche de la société CIAO, la société de transport dont le camion-remorque assurait la manutention va prendre en charge tous les dégâts matériels causés par l’engin roulant grâce à la compagnie d’assurance MUTRAGUI.

« Tous les dégâts matériels causés vont être réparés par la compagnie d’assurance chez laquelle tous nos engins roulants sont assurés », a promis un responsable de l’union des transporteurs routiers du port autonome de Conakry.

Après cet accident qui n’a heureusement pas fait mort, plusieurs dispositions ont été prises par l’union des transporteurs du port de Conakry et les transitaires pour assurer dans la sécurité la manutention des marchandises de leurs clients

Boua Kouyaté

Tel : 669 85 20 20

Conakryinfos.com

Commentaire Facebook