full screen background image

Bangaly Kourouma, DG de la police nationale, nommé ministre conseiller à la présidence


Le Directeur national de la police nationale, Bangaly Kourouma a été nommé vendredi 16 juin au poste de ministre conseiller à la présidence de la République, a-t-on appris dans un décret publié dans les médias d’Etat. Le décret n’a pas dévoilé le nom du successeur de M. Kourouma.

Depuis sa nomination en novembre 2015, Bangaly Kourouma s’est illustré à la tête de la police nationale par des propos controversés tenus en novembre 2016 devant des cadres locaux du parti au pouvoir à N’Zérékoré, où il souhaité « un pouvoir à vie » pour le président Alpha Condé dans le cadre d’une tentative d’un troisième mandat.

« Nous allons vers les élections communales. Et je vous dis que ce sont ces élections qui donneront la force au président Alpha Condé. Toute personne qui l’aime doit s’inscrire dans la logique du rassemblement, puisque lui-même a pardonné des gens qui lui ont fait du mal », avait-il introduit dans discours.

Et d’enfoncer le clou en soutenant un troisième mandat pour le chef de l’Etat.

« Faisons tout pour avoir la force lors de ces élections communales. Car, lorsque nous aurons la force, nous pourrons dire que l’affaire de deux mandats n’engage ceux qui l’ont dit. Car, tant qu’Alpha Condé est en vie, il sera toujours le président de la Guinée », avait-il déclaré.

Ces propos avaient créé un tollé de réactions provenant des acteurs politiques et de la société civile qui n’ont pas manqué de condamner le discours de Bangaly Kourouma avec son statut d’un haut cadre des forces de sécurité du pays.

Depuis cette date, le polémiste Bangaly Kourouma était assis sur une chaise éjectable  qui vient de le propulser à Sekhoutoureya parmi les nombreux conseillers du président Alpha Condé.

 

 

Facely Diawara

Tel :628514333

 

 

Commentaire Facebook