full screen background image

Cellou Dalein se réjouit de la réussite du meeting de l’opposition républicaine à Kaloum


L’opposition républicaine a tenu dimanche 16 juillet sur le Boulevard Telly Diallo à Kaloum, son premier meeting de sensibilisation en prélude à « sa grande manifestation du 2 août prochain à Conakry et à l’intérieur du pays ».

Les militants de l’opposition se sont fortement mobilisés dès le matin au centre-ville de la capitale guinéenne pour  accueillir leurs leaders dirigés par le président de l’UFDG de Cellou Dalein Diallo.

A la rentrée des leaders de l’opposition à Kaloum, des perturbations ont été enregistrées à Tombo où se trouvait un groupe de jeunes qui ne voulaient pas que le meeting se tienne dans leur commune. Ce qui n’a pas empêché le passage du cortège de l’opposition grâce à l’intervention des forces de sécurité coordonnées par le colonel Ansoumane Camara alias Baffoe, commandant des unités d’intervention mobiles.

Dans son discours au Boulevard Telly Diallo, le chef de file de l’opposition républicaine, Cellou Dalein Diallo s’est réjoui de la qualité de l’accueil réservée aux leaders de l’opposition républicaine  par les militants de Kaloum, avant de lancer un appel aux forces de défense et de sécurité pour avoir observé un comportement responsable envers les militants de l’opposition républicaine.

« Je demande aux forces de défense et de sécurité d’observer une attitude républicaine à leurs frères qu’ils soient de la mouvance ou de l’opposition, parce que  c’est un devoir impérieux pour eux d’assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens. En ce qui nous concerne, nous avons donné la garantie qu’il n’y aura aucune provocation de la part des militants de l’opposition. Donc la responsabilité revient à chacun de remplir  sa mission », a-t-il déclaré.

Le leader de l’UFDG est aussi revenu sur la nécessité de la marche de l’opposition républicaine qui, selon lui, vise à interpeller le président Alpha Condé à respecter les accords politiques pour l’organisation des échéances  électorales dans le pays.

« Nous manifestons pour protester contre la lenteur constatée dans l’application des accords du 12 octobre, l’insécurité et la cherté de la vie. Voici les trois mots d’ordre de notre manifestation ; et  je pense que cela concerne tous les Guinéens. Aujourd’hui,  en dehors du clan qui s’enrichit impunément par la corruption et des marchés de gré à gré, l’écrasante  majorité des Guinéen est appauvrie depuis l’avènement de M. Alpha Condé au pouvoir. Les Guinéens ont aujourd’hui des difficultés à assurer deux repas par jour. Combien de jeunes sont partis vers le désert et la méditerranée parce qu’il  n’y a pas d’emplois ni de perspective pour ce gouvernement pour faire sortir le peuple de Guinée de cette souffrance. Il  ne faut pas qu’on hésite, la Guinée doit se débarrasser de l’hypocrisie, du mensonge à la place de la vérité pour renforcer le tissu social complètement déchiré grâce à M. Alpha Condé. Si, on continue de suivre ce qui se dit à la RTG, les médias publics qui ne font que faire l’éloge du président pour un troisième mandat, si vous suivez ces démagogues, alors que vous n’avez pas à manger, vous aurez trahi votre propre cause. Refusez ça », a-t-il lancé aux militants.

Parlant du troisième que certains militants du parti au pouvoir souhaitent pour leur candidat, le chef de file de l’opposition a mis en garde le président Alpha Condé contre toute tentative de tripatouillage de la Constitution guinéenne qui limite le mandat à un an renouvelable une fois.

« Il y a des jeunes de la société civile qui veulent déjà prévenir le président Alpha Condé à travers une marche pacifique dans les jours à venir contre un troisième mandat. Il ne l’a pas encore annoncé,  mais il ne tardera pas à exprimer publiquement cette intention qu’il n’arrive même plus à dissimuler. Pour preuve, tout récemment, lorsqu’on l’a  interrogé sur ce sujet, M. Alpha Condé a dit que c’est le peuple qui décidera au moment venu. Alors vous avez compris. Actuellement c’est clair. Mais nous attendons le jour où il se prononcera sur un troisième mandat. Nous prévenons M. Alpha Condé contre toute tentative de tripatouillage de notre Constitution. Ceux qui veulent l’aider dans ce sens, nous sommes tous contre le troisième mandat », a averti Cellou Dalein Diallo.

Après le meeting dans la commune de Kaloum, l’opposition républicaine envisage de tenir de nouveaux meetings les 22 et 23 juillet prochains dans les communes de Matoto et Ratoma, dans la haute banlieue de Conakry.

 

 

Facely Diawara

Tel : 628514333

 

 

Commentaire Facebook