full screen background image

Coopération : La Guinée et la Guinée-Bissau réchauffent leurs liens d’amitié


Longtemps en froid, le président guinéen et le Premier ministre de la Guinée-Bissau se sont rencontrés ce jeudi à Conakry. Un entretien à l’occasion d’une brève visite que Umaro Sissoco Embalo a effectuée dans la capitale.

Une visite brève, mais significative et pleine d’espoir qui réchauffe les relations entre le président guinéen et le Premier ministre de Guinée-Bissau. Alpha Condé, médiateur de la Cédéao dans la crise bissau-guinéenne, et Umaro Sissoco Embalo ont eu dans la foulée un tête-à-tête au palais présidentiel situé au bout de la presqu’île de Kaloum.

« Je suis venu voir monsieur le président Alpha Condé qui est président en exercice de l’Union africaine et médiateur aussi pour la crise bissau-guinéenne. C’est aussi des retrouvailles entre le fiston et le père. C’est pour cela que je suis venu, aujourd’hui, à Conakry, grâce à la médiation de monsieur Diallo Sadakadji qui connaissait mes relations avec le président Alpha », a déclaré Umaro Sissoco Embalo.

Une relation tendue, mais adoucie par cette visite qui a permis à Condé et Embalo de parler brièvement des accords de Conakry sur la Guinée-Bissau qui étaient au point mort : « Effectivement, on en a parlé, mais légèrement. Surtout, on a plus parlé de nos retrouvailles. Elles sont en bonne voie. Comme vous savez, le mois prochain, ça fera un an que je suis Premier ministre et à mon retour, je vais lancer encore un appel à mes camarades de PGC. Parce que la Guinée-Bissau, c’est nous les Bissau-Guinéens qui doivent sortir ce pays de cette crise qu’il a, ce n’est pas la communauté internationale, c’est la Guinée-Bissau elle-même ».

Sur la situation économique de la Guinée-Bissau, le Premier ministre a expliqué que grâce à la bonne gouvernance et de l’aide des institutions de Bretton Woods, elle ne s’était jamais aussi bien portée que maintenant, ou l’on ne parle plus d’arriéré de salaire.

Conakryinfos avec RFI

 

Commentaire Facebook