full screen background image

Elections Communales : Les femmes candidates sur les listes indépendantes à l’école de NDI


Dans le cadre du soutien aux élections locales, le National democratic institute (NDI), financé par l’USAID, a organisé du 15 au 16 janvier 2018 dans un complexe hôtelier de la place, un atelier autour du thème « renforcement des capacités des femmes candidates en technique de campagne politique pour les élections communales ».

Dans son discours d’ouverture, le Directeur résident de NDI en Guinée, Paul Amegakpo a situé l’événement dans son contexte qui, selon lui, vise à renforcer les capacités des femmes candidates en technique de campagne politique et de mobilisation de l’élection à la veille de la date d’ouverture des campagnes électorales, afin d’augmenter leur chance de gagner les prochaines élections communales .

« Cette rencontre s’inscrit dans le cadre de la promotion du leadership politique des femmes en général et surtout les accompagner pour qu’elles gagnent ces élections communales à travers une campagne électorale efficace pour les élections communales », a-t-il déclaré.

Face à ce défi qui domine ces femmes candidates  au nombre de 25% sur les listes de candidatures en vue de pouvoir gagner les élections locales prévue le 4 février, le Directeur résident de NDI a déroulé un ensemble de programmes intitulés « Gagnons avec les femmes », en vue d’outiller le cadre de concertation des filles et femmes des partis politiques, afin de tenir tête aux différents candidats prenant part à cette compétition électorale.

« Nous avons développé en faveur des femmes un programme qui consiste à les motiver au regard de l’enjeu des élections à venir en vue d’être massivement candidates sur les listes parce que le combat sera consacré au principe de parité lors de cette compétition électorale. Notamment les réponses seront basées sur comment élaborer  un programme de société orienté vers les besoins prioritaires des populations dans tous les domaines sociaux et économiques et sur la transmission des messages autour des ces priorités pendant les deux semaines de campagnes », a indiqué M. Paul Amegakpo

Pour le directeur résident de NDI en Guinée, « un autre défi pour les femmes, sera  d’amener de les emmener à comprendre que leur souci commun reste un comportement vis-à-vis des électeurs à travers une nouvelle manière de faire campagne, les politique de communiquer lors des campagnes dont le coup d’envoi sera donné bientôt donné ».

Au nom des cadres de concertation des filles et femmes des partis politiques de Guinée, Hadja Foulematou Diarra, porte-parole adjointe de cette structure, a exprimé la satisfaction de ces collègues d’être bénéficiaires de la formation qui, selon elle, permettra sans nul doute, l’inscription des femmes sur les listes de candidatures et leur représentativité dans les positions éligibles et d’être massivement élues au prochain scrutin, afin de prendre une part active dans la gestion des affaires publiques dans le pays.

Face à cette déclaration l’une des candidates participantes, ancienne-ministre Mme Domani Doré de la « Guinée audacieuse », tête de liste à ces élections dans la commune de Matoto.

Selon elle, cet atelier de formation organisé par NDI va apporter un plus pour les femmes candidates indépendantes qu’elles sont, en termes d’expérience, vu qu’il est difficile pour elles de se tailler une place dans la sphère politique en Guinée.

Les élections communales et communautaires se tiendront le 4 février 2018 sur l’ensemble du territoire national. Des élections auxquelles, plusieurs femmes ont décidé d’être candidates sous la bannière des candidatures indépendantes.

 

 

Facely Diawara

Tel 628514333

 

 

Commentaire Facebook