full screen background image

Elections Communales : L’UFDG promet de remporter dans les cinq communes de Conakry


Le vice-président de l’UFDG, Fodé Oussou Fofana a appelé samedi, lors de l’assemblée hebdomadaire du parti à son siège de la Minière, ses militants à resserrer les rangs pour remporter la majorité des voix dans les communes de la capitale lors des élections communales prévues le 4 février  2018.

Il a fait cette annonce, au cours de l’assemblée hebdomadaire du parti à  son siège de la minière à l’absence Cellou Dalein Diallo en déplacement à l’intérieur du pays.

« Je voudrais inviter les responsables du parti, chacun en ce qui lui concerne, de faire en sorte que notre parti l’UFDG puisse rafler les cinq communes de la capitale. Cela est bien possible parce que nous sommes la force politique qui aspire l’alternance en 2020 pour barrer la route à M. Alpha Condé qui se bat par tous les moyens en ce moment, afin de s’offrir un troisième mandat », a-t-il déclaré.

« Nous mettons en garde le Guinéen qui va être le premier à prononcer le troisième mandat dans ce pays ; la personne rentrera dans l’histoire par la petite porte. Je vous le garantis qu’on ne va pas céder aux intimidations venant de ce pouvoir d’Alpha Condé qui s’est retrouvé à ce niveau par la complicité de la CENI », a accusé M. Fofana.

Parlant de la persécution des journalistes par le pouvoir, le vice-président de l’UFDG a fustigé le comportement du président Alpha Condé, qu’il a d’ailleurs qualifié d’anti-démocratique.

« Comme l’on peut le constater sur le terrain, dans sa logique d’un troisième mandat en équation avec l’ethnostratégie, il (Alpha Condé) s’attaque maintenant à la pesse après avoir semé la division au sein du syndicat et de la société civile qui ne sont plus crédibles dans ce pays. Attendez-vous bientôt à une presse au compte du RPG qui sera avec lui et d’autres comme des traitres qu’il faut abattre », a-t-il indiqué.

« Un président de la république qui se dit capable de donner les instructions de vouloir fermer les stations de radio  comme s’il était rédacteur en chef des organes de presse. Il veut tout simplement supprimer la liberté des individus comme c’est le cas du syndicaliste Aboubacar Soumah. Certainement le prochain tour sera les leaders de l’opposition comme Cellou Dalein Diallo et moi-même Fodé Oussou Fofana.  Ce qui est grave dans un pays démocratique ; mais à ce niveau, je doute de la détermination des militants de l’UFDG », a renchéri Fodé Oussou Fofana.

Facely Diawara

Tel : 628514333

 

Commentaire Facebook