full screen background image

Journée mondiale des enseignants : Les enseignants dévoilent leurs revendications


A l’instar des autres pays du monde, la Guinée a commémoré Jeudi le 5 Octobre 2017, la 24ème édition de la Journée Mondiale de l’Enseignant.

La cérémonie commémorative dans la salle de Congrès du Palais du Peuple a été présidée par le président Alpha Condé en compagnie des ministres en charge de l’éducation nationale et des syndicalistes de l’éducation.

Fêtée chaque année le 5 octobre depuis 1994, la Journée mondiale des enseignants célèbre l’anniversaire de la signature de la Recommandation OIT/UNESCO de 1966 et l’OIT ainsi que, depuis plusieurs années, la signature de la recommandation concernant la condition du personnel enseignant de l’enseignement.

La Recommandation de 1966 constitue le principal cadre de référence portant sur les droits et les responsabilités des enseignants à l’échelle mondiale.

Cette année, la commémoration  de la Journée mondiale des enseignant marque aussi le 20e anniversaire de la Recommandation de l’UNESCO de 1997 concernant la condition du personnel enseignant de l’enseignement supérieur, et met l’accent en particulier sur l’autonomie des établissements et la liberté académique.

A l’occasion du 24eme anniversaire de la journée mondiale de l’enseignant célébrée à Conakry et dans les villes de l’intérieur du pays, l’inter-syndicale de l’éducation FSPE/SLECG, a égrainé une liste de onze revendications à l’endroit du gouvernement guinéen. Ce sont :

1- La construction de nouvelles salles de classe dans les institutions d’enseignement secondaire et supérieure et leurs équipements ;

2- La rénovation des écoles publiques en état de vétusté ;

3- La rénovation et/ou la correction de la caducité du statut particulier de l’éducation, conformément à son article 100 qui stipule que les échelles de traitement des enseignants/chercheurs devaient être revues périodiquement pour tenir compte des facteurs tels que, l’augmentation du coût de la vie, l’élévation du niveau de vie nationale ou une hausse de salaire et des traitements ;

4- Le paiement en fin octobre, de la prime de documentation scolaire 2017-2018 ;

5- Le paiement effectif de la prime de zone à tous les ayant droits ;

6- Le maintien de la valeur monétaire du point d’indice à 1030 ;

7- La prise en charge financière effective des admis  au CAP, 2ème certificat et des CPMF ;

8- La prise en charge et le relèvement du montant des primes mensuelles des assistants/attachés de recherche à cinq millions de francs guinéens (5.000.000 GNF, dans l’arrêté conjoint signé par le ministre de l’Enseignement Supérieur et son homologue du Budget le 04 août 2017 ;

9- L’avancement au grade de maitres, assistants/recherches de tous les assistants et attachés de recherche ayant une ancienneté d’au moins quatre (4) ans à leur grade ;

10- Que l’exercice du droit à la retraite des cadres en exercice dans le système soit effectif selon les règles administratives ;

11- Appuyer l’ADEHASO dans la politique de construction des logements sociaux en faveur des enseignants.

 

Mohamed Sylla

 

 

Commentaire Facebook