full screen background image

Kankan : Des jeunes filles élèves s’engagent à lutter contre le mariage précoce


Une centaine de jeunes filles élèves âgées de moins de 18 ans du lycée collège Marien Gouabi se sont engagées mercredi 16 Mai à lutter contre le mariage précoce dans la commune urbaine de Kankan.

Tout a commencé par des témoignages des participantes suivis d’une sensibilisation sur les causes et conséquences de cette pratique qui continue à faire des victimes dans la région.

Selon elles, les causes du mariage précoce sont dues au manque de moyens chez les parents qui sont pressés à donner précocement leurs filles en mariage.

Parlant des conséquences, elles parlent de maladies et des cas de suicides.

« Parmi les conséquences du mariage d’enfant, nous avons les maladies comme les fistules obstétricales. Si une fille se marie avant 18 ans, si elle tombe enceinte, pendant l’accouchement elle a des problèmes, parfois elle meurt avec l’enfant. Il y a aussi des cas de suicides, où dès fois les filles arrivent à assassiner leurs maris », ont-elles expliqué.

L’une d’entre elles du nom de Hawa Keïta, élève de la 7e année nous a fait un témoignage sur un cas de mariage d’enfant qui a coûté la vie à son amie.

« L’une de mes camarades a été forcée à se marier à un homme qu’elle n’aimait pas à l’âge de 15 ans. Elle a pris une grossesse ; lors de l’accouchement, elle est décédée avec son bébé », a-t-elle témoigné.

Ces filles collégiennes ont promis de s’abstenir et surtout de faire du sérieux dans leurs études pour éviter cette pratique, car disent-elles, le mauvais comportement de certaines filles pousserait leurs parents à les donner précocement en mariage.

À rappeler que le mariage d’enfants concerne toutes celles qui sont âgées  de moins de 18 ans.

 

 

Fatoumata Diwara, correspondante régionale à Kankan

Tel : 622 27 82 30

Commentaire Facebook