full screen background image

La BAD octroie 11,23 millions USD à Madagascar


Le gouvernement de Madagascar et le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, le 30 mars 2018 à Antananarivo, cinq accords de financement de projets d’un montant d’environ 11,23 millions USD.

Les deux premiers accords ont porté sur le financement du Programme de promotion de l’entreprenariat des jeunes (projet 1), d’un montant de 7,23 millions USD, dont 6,23 millions USD en don et 1 million USD en prêt. Ce projet 1 vise la formation et le financement de 410 jeunes dont 50% de femmes, pour devenir des chefs d’entreprise intégrant les chaînes de valeurs agricoles et agro-industrielles.

Deux autres accords de financement d’environ 3 millions USD ont également été signés au cours de la cérémonie, pour la préparation des projets à financer en 2019. Il s’agit de l’étude du projet de renforcement et d’interconnexion des réseaux de transport d’énergie électrique à Madagascar (PRIRTEM). Cette étude permettra de préparer le grand projet de construction de la ligne de transport Tamatave – Antananarivo associé aux travaux de renforcement du réseau de distribution d’Antananarivo. La deuxième étude porte sur la préparation du Projet de Pôle intégré de croissance agroindustrielle dans le Sud (PICAS).

Le dernier accord concerne un don d’urgence d’un million USD afin de soutenir les efforts du pays dans la lutte contre la résurgence de l’épidémie de la peste à Madagascar. Les ressources de ce don seront administrées par l’OMS et serviront entre autres à l’acquisition d’équipements et d’intrants médicaux et à la mise en place d’un système de surveillance renforcée.

Signant pour le gouvernement malgache, la Ministre des finances et du budget, Vonintsalama Sehenosoa Andriambololona, s’est félicité des bonnes relations entre la BAD et son pays, estimant que les financements dans les secteurs de l’énergie et de l’agriculture contribueront à ’accélérer la transformation des chaines de valeurs agricoles, l’industrialisation et la création d’emplois salariés formels. Ils contribueront également à satisfaire les besoins fondamentaux en matière de santé des populations.  Le développement de compétences et l’accompagnement des petites et moyennes entreprises feront également parties des activités.

Cosignant pour la Banque, le Responsable-Pays, Mohamed Chérif a souligné la pertinence des accords.  «Il s’agit pour la BAD, de concrétiser la mise en œuvre du document de stratégie pays 2017-2021, ayant comme objectif de soutenir les efforts de Madagascar en accordant une plus grande attention à l’élimination des contraintes structurelles qui empêchent le pays de s’engager sur une trajectoire de croissance économique forte et partagée, axée sur la transformation structurelle et la création d’emplois à plus forte valeur ajoutée. »

Le Responsable-pays a rappelé que le Conseil d’administration du Groupe de la BAD a approuvé, le 22 novembre 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, le Document de stratégie pays (DSP) de Madagascar, qui vise le développement des infrastructures d’énergie et de transports pour soutenir la croissance inclusive et le soutien à la transformation de l’agriculture et au développement de l’industrie. Ainsi, les cinq (5) accords de financement signés s’inscrivent en droite ligne de cette stratégie d’intervention, convenue avec le Gouvernement de Madagascar, en soutien au Plan national de développement (PND) 2015-2019.

 

Source: BAD

 

Commentaire Facebook