full screen background image

Labé : 17 vaches et moutons meurent dans une décharge d’ordures à Tountouroun


Les populations de la localité de Djohè dans la sous-préfecture de Tountouroun ont exprimé leur opposition au maintien de la décharge des ordures dans leur localité.

Motif invoqué par ces populations ? Le lieu dégage une odeur nauséabonde qui nuit au  cheptel qui est en phase de disparition si les responsables de la commune urbaine de Labé ne délocalisent pas cette décharge.

Mécontents de cette situation, les populations riveraines ont exprimé leur exaspération.

Selon Mamadou Bachir Sow, lui seul a perdu set têtes de vache après avoir mangé les déchets dans la décharge.

« Si ces vaches meurent, même les charognards et d’autres animaux n’osent pas toucher à leur cadavre, car ça trouvera qu’il est déjà empoisonné. On est fatigués de cette situation. S’ils ne peuvent pas délocaliser la décharge, ils n’ont qu’à nous aider à avoir où rester, afin de pouvoir vivre sainement et d’élever notre cheptel », a-t-il martelé.

Quant à Ousmane, un autre citoyen très remonté, il a aussi expliqué le calvaire qu’il avec la présence de la décharge à côté.

« J’ai perdu en tout douze moutons et vaches. C’est pourquoi, je demande à ce qu’on nous vienne  en aide, car si cette décharge reste dans cette localité, nous allons tout perdre », a-t-indiqué.

Toutes nos t’tentatives de joindre le président de la délégation spéciale de Labé, Elhadj Mamadou Cellou Daka Diallo, afin qu’il s’exprime sur cette situation ont été vaines.

A signaler que ce sont des tonnes d’ordures qui sont déversées tous les jours dans ce quai situé à une quinzaine de kilomètres du centre-ville de Labé.

 

 

Ramatoulaye Bah, correspondante régionale à Labé

 

 

Commentaire Facebook