full screen background image

Labé : La grève des enseignants largement suivie, les élèves dans la rue.


Comme annoncé par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée « SLECG » version Aboubacar Soumah, la grève suspendue depuis le mois de décembre a repris ce lundi 12 février 2018 sur toute l’étendue du territoire national. Et la ville de Labé n’est pas en reste de ce mouvement de grève.

Dans la plupart des écoles publiques et privées sillonnées, le débrayage est effectif et est cours ne se sont pas tenus par manque d’enseignants.

Du complexe scolaire Hoggo M’bouro en passant par le collège Konkola via le collège Thyndel jusqu’au lycée Wouro et au niveau du groupe scolaire Yacine Diallo et Bhoundou Ghandal, c’est un silence de cimetière.

Dans ces établissements scolaires publics visites, seuls les responsables étaient présents.

Par contre aucun enseignant ne s’est présenté dans aucune de ces écoles. Par exemple, au collège Konkola, seul le directeur des études donnant cours à une dizaine d’élèves dans une classe de la 7e année est visible.

Au regard de cette situation, les élèves sont massivement sortis dans les rues de Labé en scandant des slogans hostiles au président de la République et au ministre de l’Education nationale.

« On veut étudier, c’est notre droit. Alpha Condé, on en peut plus ! K au carré, zéro ! Alpha Condé, zéro ! », étaient entre autres, des slogans tenus par les élèves manifestants.

A noter que cette grève illimitée déclenchée par le SLECG sous la conduite d’Aboubacar Soumah touche aussi les écoles techniques et professionnelles.

A l’école du centre de formation professionnelle et celle des soins de santé communautaire de Labé, les salles de classes sont restées fermées et les enseignants absents.

Par contre, à l’école normale des instituteurs de Labé, tous les apprenants sont en stage de responsabilités et de pratique accompagné sur le terrain. Le Directeur de l’ENI de Labé, N’faly Oularé dit ne pas être au diapason de la grève déclenchée par Aboubacar Soumah et ses camarades.

 

 

Ramatoulaye Bah, correspondante régionale à Llabé

Tel: 628 88 73 47

 

 

Commentaire Facebook