full screen background image

Labé : Manifestation des hommes de médias pour dire non aux violences faites aux journalistes


Dans la matinée de ce jeudi 09 novembre 2017, les journalistes de la ville de Labé ont organisé une marche pacifique comme prévue pour protester contre le bâillonnement de la presse et l’acharnement de la Haute autorité de la communication (HAC) contre la presse guinéenne.

La marche s’est déroulée avec des slogans comme « Martine Condé dehors », « Sans presse, pas de démocratie. Non aux violences faites aux journalistes ».

Cette marche de 2heures  a démarré au point de ralliement au rond-point Hoggo M’Bouro via l’hôpital régional de Labé en passant par la préfecture pour se terminer au siège du gouvernorat, où un mémorandum a été lu par la porte-parole, Kadiatou Keita de la radio BTA FM devant les autorités.

Voici quelques extraits du mémorandum des journalistes de Labé : « Nous sommes devant vous en ce jour pour exprimer un certain ras-le-bol qu’on éprouve depuis déjà si longtemps. Des cas de violences sur la corporation au quotidien sont perpétrés, mais n’ont jamais altéré notre volonté de servir le peuple de Guinée. Faudrait-il le rappeler que lors de la première visite du professeur Alpha Condé à Labé, des journalistes ont été molestés sous ses yeux et pas une fois dans ces discours qui ont suivi il n’a regretté ce fait et nul autre administrateur. La disparition de Cherif Diallo, journaliste reporteur d’image à Hadafo Médias, l’assassinat de Mohamed Koula Diallo et plus récemment les gendarmes de l’Eco3 de Matam à Conakry ont perpétré une véritable barbarie sur des hommes de médias. Bilan : des blessés et plusieurs matériels de travail endommagés. À cela, on peut rajouter un acharnement sans précédent de la Haute autorité de Communication (HAC) contre des médias comme ce fut le cas du groupe de presse Gangan, de la radio Espace FM et de la télévision privée Évasion-Guinée. Monsieur le Gouverneur de la région administrative de Labé, Messieurs les administrateurs répondant de lui, nous disons halte aux exactions faites aux journalistes, aux tentatives d’intimidation, au mépris de la Haute autorité de la communication vis-à-vis des médias privés en Guinée. Vive la presse pour que vive la démocratie ».

Très satisfait du bon déroulement de cette marche des hommes de médias au nom du gouverneur, le chef de cabinet, Ouremba Traoré a promis de transmettre le message des hommes de médias à qui de droit.

À noter que les hommes de médias  de Labé ont manifesté leur mécontentement pour soutenir leur confrères qui ont été réprimés par les gendarmes de l’Eco 3 de Matam, contre l’acharnement qu’ils subissent, mais également face au mépris de la HAC vis-à-vis des médias guinéens ces derniers temps. Cette marche s’est déroulée dans de bonnes conditions sans incidents.

 

 

 

Ramatoulaye Bah, correspondante régionale à Labé

Tel : 628 88 73 47       

 

 

 

Commentaire Facebook