full screen background image

Labé : Une crise de véhicules de transport empêche les passagers de voyager sur Conakry depuis près d’une semaine


Depuis plusieurs jours, le manque de voiture pour la capitale guinéenne se fait sentir dans la commune urbaine de Labé. Au niveau de la ligne Conakry à la gare routière de Labé situé au quartier Kouroula, on y de nombreux passagers qui n’arrivent pas à trouver de moyens de transport à destination de la capitale.

Interrogé par rapport à ce manque de véhicule de transport en commun entre Labé-Conakry, le chargé des conflits et négociation au niveau du syndicat des transports de Labé a affirmé que cette situation est provoquée par le mauvais état de la route qui entraine de sérieuses pannes sur les véhicules.

« La cause de cette pénurie s’explique par le fait que la route nationale Labé-Conakry est sérieusement dégradée. Quand tu quittes le centre-ville de Labé pour la capitale, tu seras obligés de faire au moins entre 9 et 10 heures de temps ; et dès que les chauffeurs arrivent à Conakry, ils sont tenus obligés de partir au garage pour réparer leurs voitures qui leur coûtent presque la majeure partie de leurs recettes. Après cette étape, ils vont à la gare routière pour chercher des passagers, et là ils peuvent rester deux semaines sans avoir de passager. Une chose qui décourage les chauffeurs », a-t-il indiqué.

Trouvé à la gare routière situé au quartier Kouroula, nombreux sont ses passagers qui ne cachent pas leur amertume dans le souci de se rendre à Conakry et qui ne trouvent pas de véhicules de transport ; d’autres sont sur place depuis plus de deux jours sans avoir aucun de moyens de transport sur la capitale guinéenne.

A rappeler que le manque de véhicule de transport en commun n’est pas à sa première fois au niveau des différentes gares routières de Labé. Cette crise de véhicules de transport en commun se fait souvent sentir au lendemain de chaque fête de Tabaski où à l’approche de la rentrée scolaire.

 

 

Ramatoulaye Bah, correspondante régionale de Labé

Tel : 628 88 73 47

 

 

Commentaire Facebook