full screen background image

L’ADEPA renforce les capacités de 24 nouveaux leaders de la pêche artisanale en Guinée


L’Association ouest-africaine pour le développement de la pêche artisanale et de l’aquaculture (ADEPA) a procédé vendredi le 6 octobre, dans la salle de conférences de l’hôtel de l’université Gamal Abdel Nasser à Conakry, à l’ouverture officielle de la session nationale de restitution des modules 4 « gestion des organisations, équipement et infrastructures »et 5 « communication et plaidoyer ».

Cette session de restitution qui prendra fin samedi le 7 octobre a connu la participation effective de vingt-quatre anciens et nouveaux leaders ayant déjà suivi du 5 au 11 novembre 2016 à Dakar (Sénégal) une formation sur les techniques de gestion des produits halieutiques  et de communication publique.

L’association ouest Africaine pour le développement de la pêche artisanale et de l’aquaculture(ADEPA) a procédé au lancement officiel le vendredi 6 octobre à dans la salle de conférence à l’hôtel de l’université Gamal Abdel Nasser à Conakry, la session nationale de restitution du module 4 et 5 sur la    » gestion des organisions ,équipements , infrastructures » , la ‘communication et plaidoyer  » tenus à Dakar du 5 au 11 novembre 2016 avec les leaders anciens et nouveaux de la pêche artisanales des sept pays membres de la commission sous régionale, et  qui prendra  fin le 7 octobre prochain à Conakry.

Outre ces leaders, cette rencontre a enregistré la présence du directeur national de la pêche artisanale en Guinée, Ismaël Camara et plusieurs représentants des organisations professionnelles issues de ce secteur.

D’entrée de jeu, M. Assane Thiam, l’adjoint à la Coordinatrice du projet financé par l’Agence française du développement (l’AFD) a souhaité la bienvenue, au CCFD Terre Solidaire, à l’ADEPA et à l’endroit des différents représentants de la pêche artisanale présents à la cérémonie.

Dans son discours, la présidente de l’ADEPA-Guinée, Mme M’Balia Sangaré a justifié les motivations de son organisation dans le cadre de la composante du projet de renforcement de la bonne gouvernance de la pêche et au sein des organisations professionnelles de la pêche artisanale (OPPA) dans les sept pays membres de la commission sous-régionale des pêches (CSRP) en Afrique de l’Ouest qui a formé quarante-cinq leaders depuis le depuis du projet en Novembre 2015, plus les vingt-quatre nouveaux leaders dans cinq modules dont trois ont déjà été restitués tout récemment.

« C’est pour moi un honneur et un immense plaisir d’être avec vous ce matin pour la poursuite des activités entreprises en commun pour la restitution du module 4 et 5 sur la gestion des organisations, structuration des filières et gestion des équipements communs, communication et plaidoyer tenues à Dakar dans la capitale sénégalaise du 5 au 11 novembre 2016 . Sans oublier des actions déjà menées sur le terrain en Guinée en faveur des organisations professionnelles de la pêche artisanale des sept pays membres de notre commission sous-régionale, notamment ceux du   comité de cogestion des groupements d’acteurs pêcheurs artisanaux du port de Boulbinet pour la défense des intérêts des membres, le fonctionnement sur la base des documents juridiques de l’organisation, satisfaire leurs besoins communs au moyen d’une structure adaptée à leurs objectifs et d’autres activités dans ce sens », a déclaré la coordinatrice nationale de l’ADEPA-Guinée, Mme M’Balia Sangaré,.

Elle a aussi  mis un accent particulier sur la formation et la démultiplication des enseignements  reçus à travers la communication, un des thèmes très importants de cette première journée de session nationale de restitution de la part des leaders déjà formés à cette occasion.

Pour terminer son intervention, Mme Sangaré a remercié les autorités guinéennes en général, et le ministère de la pêche et de l’aquaculture pour des efforts consentis. Ses remerciements ont été également adressés aux partenaires pour leur appui constant qu’ils ne cessent d’apporter au secteur de la pêche artisanale en Guinée et aux sept pays de la commission sous-régionale de la pêche artisanale.

La présidente de l’ADEPA-Guinée a aussi réitéré que son institution continuera toujours à œuvrer aux cotés des autorités guinéennes pour satisfaire les besoins des populations.

Quant au Directeur national de la pêche maritime Ismaël Keita, il a, au nom de son ministre Cécé Loua, exprimé la gratitude du gouvernement guinéen à l’ADEPA pour sa contribution au renforcement des capacités des acteurs du domaine halieutique, afin de booster les  compétentes en vue de participer activement et efficacement aux politiques publiques de pêche en Guinée.

 

 

Facely Diawara

Tel 628514333

 

 

Commentaire Facebook