full screen background image

L’ambassade de Russie en Guinée et Rusal offrent un point de lecture aux élèves de la commune de Matam


Sur l’initiative de l’ambassade de Russie en Guinée, la compagnie Rusal a procédé vendredi 27 octobre, à l’inauguration officielle d’un  point de lecture dans la commune de Matam, dont les financements ont été faits par cette compagnie minière dans son vaste programme d’aide auprès des autorités guinéennes pour le bien-être des populations.

La cérémonie solennelle s’est déroulée dans la salle de conférences de la commune de Matam sous la présidence d’honneur de  Madame la présidente de la délégation spéciale, Nènè N’koya Touré, des autorités communales de l’éducation de Matam, des notabilités et le directeur du commissariat général du projet Conakry Capitale Mondiale du Livre, Sanssy Kaba Diakité.

Du côté de la Fédération de Russie et de la compagnie Rusal, on notait la présence de l’ambassadeur de la Russie en Guinée, Alexandre Brégadzé, du Directeur général de Rusal en Guinée, Pavel Vassiliev.

Dans son discours, l’ambassadeur de la Russie en République de Guinée, Alexandre Brégadzé a justifié les motivations de la Fédération de Russie et de Rusal pour la réalisation de ce point de lecture dans la commune de Matam qui abrite le siège de son institution, dont les goûts et les intérêts peuvent être très variés pour ces jeunes afin de renforcer leurs connaissances.

« Aujourd’hui, je suis très content de participer à cette cérémonie qui marque la coupe du cordon inaugural de ce point d’épanouissement dans la commune de Matam qui est très importante pour nous, parce que c’est là où se trouve notre ambassade, aussi de voir comme sponsor la compagnie Rusal. Quand j’ai appris que Conakry est choisi par l’UNESCO comme Conakry Capitale Mondiale du Livre, j’ai été enchanté ; et c’est pourquoi, connaissant l’utilité du livre nous avons porté ce projet dans notre cœur, vu que je suis ambassadeur de Russie en Guinée. Le livre pour moi depuis mon enfance est après mes parents. Dans mon pays, à l’Union soviétique on disait toujours que le livre est le meilleur cadeau qu’on peut offrir à ces proches ; et ça reste toujours dans mon cœur. Une fois encore, le livre pour moi est quelques chose de sacrée, c’est un outil, uncinstrument de communication entre les gens à travers le monde. C’est grâce au livre qu’on se rend compte de ce  qui se passe autour de nous, de faire des brillantes études supérieures. Cependant, il reste toujours un instrument très important au niveau de la communication entre les gens, entre les différents peuples. Et j’espère que grâce à ce projet de point de lecture, les enfants de la commune de Matam vont apprendre beaucoup de choses dans les livres qui sont présents dans la bibliothèque », a-t-il déclaré.

« Je remercie également madame la présidente de la délégation spéciale de Matam, Nènè N’koya Touré pour la confiance placée en notre institution bien évidemment de ses efforts, pour la mise en place de ce projet, car d’autres livres sont en cours dans les meilleurs délais pour mieux équiper cette bibliothèque où, on y trouve d’excellents recueils d’ouvrages de la littérature russe classique aux auteurs russes contemporains et une importante collection d’auteurs guinéens », a déclaré le M. Alexandre Brégadzé.

Il a aussi salué les relations de coopération et de solidarité qui existent entre la République fédérale de Russie et la Guinée, notamment la dernière visite effectuée tout récemment par le président Alpha Condé chez son homologue Vladimir Poutine qui s’inscrivait dans le cadre d’une visite de travail et de l’amitié dans ce pays frère.

« Les 27 et 30 septembre de cette année, votre président Alpha Condé a effectué une visite officielle à Moscou où il a rencontré M. Vladimir Poutine, le président de l’Etat de Moscou équivalent de votre Assemblée nationale, pour explorer notre pays davantage par rapport à l’année passée. Je puis vous rassurer que les relations entre nos deux pays sont en bonne santé et en plein développement pour l’intérêt des deux pays », a rappelé M. Alexandre Brégadzé

Visiblement satisfaite de voir ce projet se réaliser dans sa juridiction, la président de la délégation spéciale de Matam, Nènè N’korya Touré a loué  les efforts des partenaires comme la compagnie Rusal qui continue d’améliorer le niveau des élèves de la capitale, particulièrement ceux de sa commune.

« Je voudrais remercier l’ambassade de la Fédération de Russie en Guinée et tous ceux qui de prêts ou de loin ont contribué à la réalisation de ce point de lecture dans la commune de Matam. C’est aussi le moment de signifier notre reconnaissance à l’endroit du gouvernement, sous la haute instruction de son excellence le président de la République, le Professeur Alpha Condé pour les immenses efforts consentis en faveur du développement de la culture. C’est une satisfaction et un réconfort de toute la composante de Matam de recevoir ce bijou culturel, après une démarche historique auprès des autorités de Rusal et de l’Etat Guinéen », a-t-elle affirmé.

En outre, Mme Nènè N’koya Touré a rassuré les partenaires que ce point de lecture sera un exemple d’intérêt culturel en faveur de la jeunesse de Matam et surtout pour d’autres visiteurs qui viendront enrichir leurs savoirs.

Ce projet qui s’inscrit dans le cadre de Conakry Capitale Mondiale du Livre a été hautement apprécié par le directeur général du commissariat général Conakry Capitale Mondiale du Livre, Sanssy Kaba Diakité. Il a ainsi remercié à son tour l’ambassade de la Russie en Guinée pour cette initiative qui a été financée par la compagnie Rusal qui colle à la vision de son institution dans le but de mettre en place les médiathèques dans les communes de la capitale.

Pour sa part, le Directeur général de Rusal en Guinée, Pavel Vassiliev a rappelé les actions réalisées sur le terrain par la compagnie Rusal. Il a ainsi cité le parrainage par sa société de plus de 100 jeunes en formation en Russie qui viendront travailler dans les entreprises de Rusal en Guinée après leurs études.

« Je me réjouis également pour ce geste que nous venons d’apporter auprès des jeunes de la commune de Matam qui va permettre à ces jeunes d’apprendre afin de participer un jour au développement de leur pays qui est la Guinée. C’est pourquoi, nous avons envoyé plus de 100 jeunes en formation que nous allons employer après leurs études dans nos différentes entreprises en Guinée ».

Au terme de cette cérémonie inaugurale ayant connu la forte mobilisation des parents d’élèves et des sages de la commune de Matam, le point de lecture a été baptisé Pouchkine Eugène Onéguine, un éminent écrivain et poète  russe du XlXe siècle.

 

 

Fecely Diawara

Tel 628 51 43 33

 

 

 

Commentaire Facebook