full screen background image

Le ministère de l’Industrie et des PME lance la 1ère édition du Prix national de la Qualité


Le ministère de l’Industrie, des PME et de la Promotion du Secteur privé a officiellement lancé mercredi 21 Juin 2017 à Conakry, à travers l’institut guinéen de normalisation et de métrologie (IGNM), la première édition du Prix national de la Qualité dans le cadre de la mise en œuvre du Programme du système qualité de l’Afrique de l’Ouest (PSQAO).

Financé par l’Union européenne avec une exécution de l’ONUDI, le Prix national de la Qualité vise essentiellement la promotion et la consolidation d’une infrastructure qualité reconnue sur le plan national, régional et international.

La cérémonie de lancement officiel de ce prix a été présidée par le Secrétaire général du ministère de l’Industrie, des PME et de la Promotion du Secteur privé M. Alseny Sylla. On y notait également la présence du Représentant pays de l’ONUDI, M. Ansoumane Bérété, la représentante de la délégation de l’Union européenne, Mme Jeanne Murebwayiré, la représentante de la CEDEAO, Mme Liliane Alapini, ainsi les conseillers du ministre de l’Industrie, Djanka Koivogui et Yéké Goumou.

Selon le Directeur général de l’IGNM, Djoumé Sangaré, le lancement de ce prix a pour objectif de sensibiliser les différents acteurs économiques évoluant en République de Guinée sur l’importance et les enjeux de la qualité. Il a aussi indiqué que ce prix vise aussi la promotion de la qualité dans la consolidation d’une infrastructure qualité reconnue sur le plan national, régional et international.

« Ce prix consiste également à améliorer l’image des pays et des produits fabriqués dans ces pays, à promouvoir la culture de la qualité au niveau du tissu économique, à inciter un grand nombre d’organismes nationaux à la démarche qualité et si possible à l’obtention de la certification, à encourager, récompenser et honorer les organismes dans leurs efforts dans la démarche qualité », a déclaré M. Sangaré, ajoutant que pour donner un cachet particulier à cet événement, le prix sera officiellement remis aux récipiendaires par le président de la République, le Pr. Alpha Condé.

Pour sa part, le Représentant pays de l’ONUDI, Ansoumane Bérété s’est réjoui de l’organisation d’une telle initiative qui consacre la démarche vers l’excellence de la qualité.

« Le prix national de la qualité permet de célébrer l’excellence tout en contribuant à promouvoir davantage la culture qualité dans tous les secteurs socioéconomiques de la Guinée qui doit s’inscrire dans la dynamique régionale et mettre en valeur son potentiel de présence sur les marchés internationaux », a-t-il indiqué.

M. Bérété a souhaité que ce prix soit une source d’émulation marquée par le saut de la transparence, de la rigueur et de l’excellence. Avant de réitérer l’engagement de son institution à continuer à œuvrer auprès de la Guinée pour un développement industriel, inclusif et durable.

En outre, la représentante de l’Union européenne, Mme Jeanne Murebwayiré, s’est également réjouie du lancement de ce prix en Guinée dans sa première édition, avant de souhaiter un bon départ pour cet exercice qui selon elle, permettra aux structures nationales de renforcer la compétitivité des produits guinéens. Et en retour d’assurer leur insertion sur les marchés régionaux et internationaux par la promotion de la conformité aux critères du prix telle que définie pour chaque catégorie d’entreprise.

La représentante de la CEDEAO, Mme Liliane Alapini, a de son côté, fait un rappel de la genèse du prix CEDEAO  de la qualité avant de mettre un accent particulier sur les prix de qualité.

« D’une façon générale, les prix qualités sont des marques de reconnaissance conférées aux organisations qui ont réalisé d’excellentes performances. Les prix qualités sont décernés sur la base d’une évaluation de la performance du candidat par rapport à des critères fixés. Certains prix mesurent le résultat des activités de la qualité y compris la cohérence de la qualité des produits, l’orientation client et la conformité aux exigences des normes pertinentes. Les prix qualités ont été mise en place pour accroitre la sensibilisation sur la qualité », a-t-elle dit..

Elle s’est dit très optimiste de voir le secteur privé guinéen à travers les entreprises s’approprier du mouvement de qualité.

« Nous restons confiant qu’avec cette détermination, la Guinée se fera distinguer au niveau du prix régional. Je demeure convaincue  que le prix CEDEAO  de la qualité et le prix national de la qualité deviendront un instrument d’encourager qui va assurer le développement des petites et moyennes industries en vue  notamment de promouvoir la création  dans  les Etats membres », a espéré Mme Alapini.

Dans son discours d’ouverture, Secrétaire général du ministère de l’Industrie, des PME et de la Promotion du Secteur privé M. Alseny Sylla a déclaré qu’au regard de l’importance du prix qualité qui permet de promouvoir la qualité dans tous les secteurs socioéconomiques du pays, son ministère l’a inscrit dans ses priorités en le proposant au gouvernement pour son institutionnalisation.

« Conformément à la politique régionale qualité, les prix nationaux seront relayés au niveau régional par un prix qualité de la CEDEAO », a précisé M. Sylla, tout en souhaitant l’adhésion des structures publiques concernées et surtout les entreprises du secteur privé bénéficiaire du prix qualité, afin dit-il, de permettre de conquérir une part importante du marché en faveur de leurs produits et services.

Pour terminer, le Secrétaire général du ministère de l’industrie a eu à faire des précisions concernant les cibles du prix national de la qualité.

« Le prix national qualité ne sera pas décerné aux fonctionnaires. Il est initié en faveur des acteurs économiques. Je demande aux opérateurs privés guinéens évoluant dans tous les secteurs économiques que la compétition est ouverte entre eux, mais aussi entre eux et les opérateurs économiques de la CEDEAO  et ceux de l’Union européenne », a conclu M. Sylla.

La cérémonie de lancement officiel de la première édition du prix national qualité a également connu une présentation faite par Salif Koivogiui, le coordinateur technique national qui a donné d’amples informations sur le prix national qualité et celui de la CEDEAO à travers le Programme système qualité de l’Afrique de l’ouest (PSQAO).

 

 

Balla Moussa Traoré

 

 

Commentaire Facebook