full screen background image

Lelouma : Un voleur arrêté avec des gris-gris et un sac qui parle !


Incroyable, mais vrai ! La Moyenne Guinée est en passe de devenir une région où se passent des phénomènes surréalistes.

Dans la journée du samedi 2 décembre, un présumé voleur de bétail âgé d’une trentaine d’années a été mis aux arrêts par les services de sécurité de la préfecture de Lelouma.

Ce jeune du nom de Mamadou Diallo était cité dans plusieurs dossiers de vol dans les différentes sous-préfectures de Lelouma a été mis aux arrêts avec un sac qui a parlé après avoir été mal porté par des agents de sécurité.

Ce coup de filet a été réussi grâce aux concours des citoyens avec l’appui de la garde communale de Herico.

Interrogé par Conakryinfos, Dian Oury Diallo, un membre de la garde communale de Herico a raconté les circonstances dans lesquelles Mamadou Diallo a été appréhendé.

« Au début, il (présumé voleur) a été arrêté vers Sady. Après trois jours, il s’est évadé. Heureusement, avec la collaboration des citoyens, nous l’avons appréhendé encore le samedi 2 décembre 2017. Ce qui est incroyable, c’est qu’il a été arrêt avec un sac qui parle. C’est moi-même qui portais le sac. Sur le chemin du retour, le sac à dit « ce n’est pas comme ça qu’on a l’habitude de me porter ». Immédiatement,  on a eu peur ; je me suis dirigé vers la rivière pour me désaltérer. Dès que j’ai commencé à boire, le sac a fait des mouvements comme s’il y avait un serpent à l’intérieur. J’ai ainsi appelé le sous-préfet pour lui dire que le sac du présumé voleur a parlé. Il m’a demandé de tout faire pour ne pas laisser le sac là-bas. Quand on a fouillé le sac, on a trouvé dedans une peau de chat, des gris-gris et des talismans. Dans l’une des bandoulières se trouvait le chat qui avait bougé comme un serpent ; nous n’avons pas eu le courage de l’ouvrir, mais il est toujours avec nous », a déclaré Dian Oury Diallo.

Actuellement, le présumé voleur et son sac qui parle se trouvent au niveau de la gendarmerie de Lelouma pour des fins d’enquêtes.

Ramatoulaye Bah, correspondante régionale à Labé

Tel: 628 88 73 47

 

Commentaire Facebook