full screen background image

« Les forces de sécurité ont fait usage d’une force excessive contre les manifestants », selon Amnesty International


Amnesty International a présenté jeudi le 22 février 2018 à Conakry, au cours d’une conférence de presse au siège du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les droits de l’homme (HCDH), la situation des Droits Humains dans le monde.

Cette conférence a été animée par le coordinateur, Thierno souleymane Sow et le Chargé des programmes au Système des Nations Unies en Guinée, Abdoul Aziz Diallo.

A l’entame, le coordinateur d’Amnesty International en Guinée, Thierno Souleymane Sow a fait une lecture détaillée du contenu du rapport des droits humains, particulièrement le cas de l’Afrique de l’Ouest et du Centre.

« En 2017, les dirigeants d’Afrique de l’ouest et du centre n’ont reculé devant rien pour s’en prendre aux défenseurs des droits humains. Cependant, lorsque des Etats ont battu les droits en brèche, ils ont été confrontés à des manifestations de grande ampleur. Du Cameroun en Guinée, des personnes courageuses ont montré leur volonté ardente de riposter et de résister à la répression » a-t-il révélé.

Par ailleurs, le Chargé des programmes au Système des Nations Unies en Guinée, Abdoul Aziz Diallo a également fait un bref aperçu de la situation des droits humains en Guinée.

« Cette année encore, les forces de sécurité ont fait usage d’une force excessive contre les manifestants. Des journalistes, des défenseurs de droits humains et d’autres personnes qui s’étaient exprimées contre le gouvernement ont été arrêtées arbitrairement. L’impunité demeurait monnaie courante. Le droit à un logement convenable n’était pas respecté (…) », a-t-il dénoncé.

« Le report des élections locales à février 2018 et les spéculations sur l’éventuelle candidature du président Alpha Condé à un troisième mandat lors de la prochaine élection présidentielle ont provoqué de vives tensions sociales et politiques en Guinée » a renchéri Abdoul Aziz Diallo.

A rappeler que le rapport d’Amnesty International est le fruit d’une recherche minutieuse faite à distance par les membres de l’ONG se trouvant à l’extérieur du continent pour une question d’impartialité et de transparence.

 

 

Boubacar Sidy Bah (stagiaire)

Tel : 620 38 31 31

 

 

Commentaire Facebook