full screen background image

L’opposition promet de reprendre les manifestations de rue le 20 septembre prochain


Les partis politiques de l’opposition en Guinée ont décidé de reprendre leur manifestation de rue le 20 septembre prochain dans tout le pays, afin d’exiger l’organisation des élections locales.

Ces manifestations de l’opposition entrent dans le cadre des revendications politiques qui visent à faire respecter les accords politiques signés entre l’opposition et le gouvernement guinéen dont le point nodal est la tenue immédiate des élections dans les communes et quartiers de Guinée.

Dans le souci de canaliser cette manifestation politique, les organisateurs ont tenu à définir l’itinéraire de la manifestation allant du rond de Bambeto jusqu’à l’esplanade du stade de 28 septembre de Conakry, dans la commune de Dixinn, soit une distance de près de 10 km.

Le porte-parole de l’opposition Alhoussény Makanéra Kaké a rappelé dans la presse locale que le gouvernement et le président guinéen Alpha Condé n’affichent aucune volonté pour l’application intégrale des accords politiques du 12 octobres 2015, qui constituent un document de consensus général de sortie de crise.

Selon M. Kaké, les points contenues dans ce accords sont notamment l’audit du fichier électoral, l’adoption de la nouvelle loi sur la Commission électorale nationale indépendante (CENI, organe en charge des élections), l’identification et la punition des auteurs et les commanditaires des crimes politiques, l’indemnisation de toutes les victimes des manifestations politiques, ainsi que la neutralité de l’administration publique.

 

 

Conakryinfos avec Xinhua

 

 

Commentaire Facebook