full screen background image

L’opposition républicaine reporte sa « journée ville-morte » au lundi 14 mai


Initialement prévue à mercredi 09 mai, la « journée ville morte » de l’opposition républicaine a été reportée à lundi 14 mai 2018, selon une déclaration de son porte-parole, Alhoussein Makanera Kaké, au sortir d’une réunion de concertation tenue au QG de l’UFDG à Hamdallaye, dans la banlieue de Conakry.

« La plénière a décidé d’organiser une conférence de presse le jeudi 10 mai 2018 à la Maison de la Presse à 11 heures et d’organiser une journée ville morte le lundi 14 mai 2018, au lieu de mercredi 09 mai 2018 », a indiqué M. Makanera.

Harcèlement des acteurs de la société civile

En outre, l’opposition républicaine a fustigé le harcèlement des acteurs de la société dont l’arrestation à Boké du jeune syndicaliste, Aboubacar Sidiki Mara et le président de la PCUD, Abdourahmane Sanoh.

« C’est pour toutes ces raisons, poursuit-il, que l’opposition républicaine a décidé de réagir énergiquement contre cette instrumentalisation de la justice qui vise les militants et responsables de l’opposition et aussi des syndicalistes et la société civile en général (…) », a martelé Alhoussein Makanera.

Comité de suivi de l’accord du 12 octobre

Selon le porte-parole de l’opposition républicaine, le gouvernement et la mouvance présidentielle n’ont pas une volonté concrète de faire appliquer les accords politiques du 12 octobre dernier.

« Nous déplorons l’absence de volonté de la part de la mouvance présidentielle et du président du comité de suivi pour trouver une solution équitable au contentieux électoral. Par contre, nous notons une volonté encourageante de la part des partenaires techniques et financiers (…) », accuse l’opposition.

 

 

Mohamed Sylla

Commentaire Facebook