full screen background image

Port à conteneurs de Conakry à Bolloré : La Guinée se lance dans la défense du diable !


Placé mardi en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Nanterre, Vincent Bolloré continue sa descente aux enfers après des soupçons de corruption en 2010 autour de deux concessions portuaires à Conakry et à Lomé.

Selon Le Monde, la justice française soupçonne « les dirigeants du groupe Bolloré d’avoir utilisé leur filiale de communication Havas pour faciliter l’arrivée au pouvoir des présidents Alpha Condé en Guinée et Faure Gnassimbe Eyedema au Togo, en leur assurant des missions de conseil et de communication sous-facturées », précise le quotidien.

Outre Vincent Bolloré, le directeur général du groupe Gilles Alix et le responsable du pôle international de Havas Jean-Philippe Dorent ont également été placés en garde à vue, dans le cadre d’une information judiciaire ouverte à Paris qui vise à déterminer qui vise à déterminer si le groupe Bolloré a utilisé ses activités de conseil politique pour obtenir la gestion des ports de Lomé et de Conakry.

En Guinée, des manœuvres sont entreprises pour faire comprendre à l’opinion publique que le Groupe Bolloré a obtenu le contrat de gestion du port autonome de Conakry face à NECOTRANS sans corrompre qui que ce soit.

C’est dans ce cadre que la commission d’enquête sur la résiliation de la concession du terminal à conteneurs de GETMA International-NECOTRANS a annoncé jeudi, l’organisation d’une conférence de presse pour donner plus d’informations sur ce fameux contrat de gestion du terminal à conteneurs confié au groupe Bolloré. Un contrat qui avait fait couler encres et salives en Guinée.

Pour animer cette conférence de presse en Guinée, l’on annonce la présence du chef de la commission d’enquête dans l’affaire GETMA, Mohamed Lamine Fofana, Dr André Camara, Sory Camara (ancien DGA du Port Autonome de Conakry) et de l’huissier, Me Jean Alfred Mathos.

Peu importe les explications des conférenciers, l’octroi des terminaux à conteneurs de Conakry et de Lomé continuera à défrayer la chronique pour démontrer le rôle complice du groupe Bolloré dans l’élection de certains présidents en Afrique.

Wait and see.

 

Mohamed Sylla

Tel: 657 44 01 02

 

Commentaire Facebook