full screen background image

Réouverture des plages : Voici ce que réclament les jeunes de Yimbaya Port


A Conakry, les plages sont fermées au public depuis plus de 4 ans à cause d’une bousculade meurtrière pendant un concert à la plage de Rogbané, dans la commune de Ratoma, qui avait fait une trentaine de morts parmi les spectateurs.

Après cet évènement dramatique, le gouvernement a décrété la fermeture immédiate de toutes les plages de Conakry jusqu’à nouvel ordre.

Depuis ce jour, le gouvernement est resté silencieux et n’a pris aucune nouvelle décision à propos.

De nos jours, nombreux sont des jeunes qui continuent de fustiger cette décision des pouvoirs publics. C’est le cas des jeunes de Yimbayah Port, abritant la plage Bénarès.

Ces jeunes qui vivaient des activités liées à cette plage demandent aujourd’hui aux autorités de lever la suspension des plages considérés comme des lieux de loisirs par excellence dans la capitale guinéenne.

Interrogée par Conakryinfos, une trentaine de jeunes dépendant autrefois des activités liées à l’exploitation de ce site touristique se retrouve aujourd’hui en chômage technique.

Malgré la fermeture de la plage, ces jeunes continuent de visiter les lieux qui ne sont plus appropriés aux loisirs par manque d’entretien.

Pour Ousmane Camara, membre du comité de gestion de la plage Bénarès, a déploré la fermeture de ladite plage qui selon lui, ne mérite d’être abandonnée.

« Cette plage ne doit pas être dans un tel état, car, elle regorge d’une denrée devant permettre à toute cette jeunesse au chômage de se trouver du travail grâce à ce trésor offert par la nature », a-t-il justifié.

Quant à Alya Bangoura, un habitué de la plage Bénarès, il a plaidé pour la réouverture de cette plage pour permettre aux visiteurs et aux jeunes de Yimbaya Port d’en profiter

« Aujourd’hui, il y a des jeunes qui ont fini les études, mais qui n’ont pas encore d’emplois. Or, quand cette plage était opérationnelle, ces jeunes se débrouillaient avec le peu de bénéfices accumulés à la porte comme frais d’accès payés par les visiteurs. C’est pourquoi, je demanderai à l’Etat de lever cette suspension relative à la fermeture des plages, afin de permettre à ces jeunes de les aménager pour pouvoir en tirer un profit pour le grand plaisir des nombreux visiteurs », a lancé Alya Bangoura.

Il  faut rappeler que le tourisme est un élément primordial du commerce international, contribuant activement à l’économie mondiale. Il favorise la prospérité, l’épanouissement à travers la diversification de la splendeur des sites touristiques  de la nature.

L’orientation de fonds pour renforcer le Tourisme au  profit des populations constituerait un exploit pour un développement durable ; chose qui n’est pas encore une réalité en Guinée.

 

Siaka Taban Sylla

Tel : 620 05 55 58

Commentaire Facebook