full screen background image

Réseaux sociaux : Six communicants du RPG et de l’UFDG déférés à la maison centrale de Conakry


Le gouvernement guinéen est désormais engagé à réprimer ou encourager la répression des personnes tenant des propos haineux sur les réseaux sociaux pour perturber la quiétude sociale. Et pour cause !

Mercredi, six communicants issus du parti au pouvoir (RPG Arc-en-ciel) et du principal parti d’opposition (UFDG) ont été déférés à la maison centrale de Conakry après leur passage au tribunal de première instance de Kaloum.

Ces militants des deux partis politiques assurant la communication de leur parti sur les réseaux sociaux sont poursuivis pour « incitation à la haine » à la suite d’une plainte collective de l’ONG, Balai Citoyen.

Parmi les six accusés, cinq sont issus du RPG AEC, notamment Lamine Philo Kaba, Mamady Karfamoria Kaba, Ibrahima Kallo, Mamoudou Traoré alias Stratège et Ibrahima Korboya Baldé (sur la photo), un transfuge de l’UFDG. Tandis que du côté de l’UFDG, un seul accusé s’est présenté à la justice, en la personne de Mamadou Aliou Diallo dit Goubhoye.

Quant aux autres, ils auraient quitté le pays pour éviter d’en découdre avec la justice.

Ces derniers temps, la Guinée a connu une recrudescence des propos haineux sur les réseaux sociaux, où des militants des deux principaux partis du pays faisaient des post pouvant mettre en danger la quiétude sociale.

 

 

Mohamed Sylla

 

Commentaire Facebook