full screen background image

Usine TAFAGUI à Kagbélén : Quatre ouvriers meurent dans un accident de travail


Depuis l’avènement du président Alpha Condé à la magistrature suprême, le gouvernement déploie de gros moyens pour faire de la Guinée une destination préférée des investisseurs.

Mais cette volonté des autorités reste caractérisée par l’anarchie et le laxisme qui exposent les ouvriers guinéens à toute sorte de dangers. Et pour cause !

Samedi le 23 décembre 2017, quatre ouvriers ont été tués dans un accident de travail alors qu’il construisaint un hangar dans le cadre de l’extension d’une biscuiterie implantée par l’entreprise TAFAGUI (Taher Fabrique Guinée) à Kagbélén, dans la préfecture de Dubreka. Cet accident a également enregistré plusieurs blessés parmi lesquels beaucoup sont devenus des handicapés à vie.

De l’avis d’un architecte requérant l’anonymat, les ouvriers chargé d’exécuter cet ouvrage qui consistait à faire un hangar de plus de 40 mètres, n’ont respecté aucune règle de construction en vigueur en Guinée.

Depuis l’accident, des rumeurs font état d’une manifestation des travailleurs en vue pour protester contre l’insécurité qui règne dans les installations de TAFAGUI.

« Quand il y a eu l’accident, les promoteurs de TAFAGUI ont donné à chacune des familles de victimes un bœuf, 3 millions GNF et un sac de riz. Depuis ça, rien n’a été dit sur le sort des veuves et des orphelins laissés par les ouvriers morts sur les installations de TAFAGUI par manque de sécurité », a indiqué un ouvrier requérant l’anonymat.

A l’annonce de la nouvelle à la présidence de la République, il a été demandé au ministère de l’Industrie de préparer des missions de supervision des chantiers en cours pour l’implantation des unités industrielles.

Dans nos prochains articles, nous publieront des informations sur des questions de sécurité et de traitement des travailleurs à la biscuiterie de Kagbélén gérée par l’usine TAFAGUI, une entreprise évoluant dans la fabrication de tôles, mais évoluant désormais dans l’agrobusiness.

Boua King

Tel : 656 85 20 20

Commentaire Facebook