full screen background image

Moustapha Mamy Diaby, DG de l’ARPT : “MTN est le leader de téléphonie mobile en Guinée”


L’Autorité de régulation des postes et télécommunications (ARPT) a présenté jeudi 23 janvier dans un complexe hôtelier de la place, les résultats de l’audit de la qualité de réseaux et de services 2G et 3G des quatre opérateurs de téléphonie mobile (Orange, Cellecom, MTN et Intercell) évoluant en Guinée, a constaté Conakryinfos.

L’enquête réalisée par un cabinet tunisien SFM Technologies, spécialisé dans ce genre d’évaluation, s’est déroulée du 19 octobre au 11 décembre 2013 sur un échantillon de 22 préfectures et de 8 axes routiers du pays pendant des heures d’activité (heures chargées de la journée).artp

Pour le directeur général de l’ARPT, Moustapha Mamy Diaby, l’organisation de cet audit vise à atteindre les obligations consignées dans les conventions entre l’Etat guinéen et les opérateurs de téléphonie mobile.

“L’objectif n’est pas de sanctionner systématiquement les opérateurs, mais les conscientiser et partager avec eux les difficultés, les écarts et les pistes d’amélioration, afin de mettre à la disposition des citoyens (consommateurs) la vérité sur la qualité des services et des produits qui leur sont proposés, ainsi que les différents slogans que les opérateurs leur adressent pendant leur communication”, a-t-il rappelé en présence du ministre d’Etat des Postes et Télécommunications, Oyé Guilavogui.

Lors de la présentation des résultats d’audit, le ministre Oyé Guilavogui et M. Diaby se sont réjouis du taux d’accessibilité des citoyens guinéens au téléphone avec un nombre de clients des sociétés de téléphonie mobile qui atteint de nos jours 7 millions d’abonnés.

Dans sa présentation du rapport d’audit sur la qualité de réseaux et de services 2G et 3G en Guinée, l’expert du cabinet SFM Technologies a rappelé que l’enquête a porté sur 22 villes et 8 axes routiers avec un échantillon 8.200 appels voix, 3.600 SMS et 1.700 téléchargements UL/DL en mesures 2G pour chaque opérateur et 480 appels voix, 504 SMS et 300 téléchargements UL/DL en mesures 3G pour les quatre opérateurs fonctionnels en Guinée.

Dans le classement des enquêteurs, l’opérateur MTN-Guinée arrive en tête avec 258 points, Orange 2è avec 246 points, 3è Cellcom avec 237 points et Intercell, bon dernier sans notation.

Le classement des résultats de cet audit n’a porté que sur la qualité des réseaux et services. Il a été fait en tenant compte de 9 critères dont entre autres, l’accessibilité, le taux de couverture, la coupure de communications, la qualité des communications, le taux d’accès SMS, le taux de succès d’établissement de connexion DL et le débit de téléchargement UL.

Après l’audit de la qualité des produits et services fournis aux consommateurs à travers des outils standardisés, le directeur de l’ARPT s’est réjoui du professionnalisme du cabinet SFM Technologies, avant d’ajouter que la société MTN maintient toujours sa position de leader sur le marché des télécoms en Guinée.

“MTN est leader en Guinée en termes de qualité de réseaux et de services, car à travers les résultats de l’audit de la qualité de réseaux et de services 2G et 3G, elle se démarque des trois autres opérateurs de téléphonies mobile qui sont Orange, Cellcom et Intercell”, a tranché Moustapha Mamy Diaby, après des mois de guéguerre par médias interposés entre Orange et MTN, s’autoproclamant tous leaders sur le marché guinéen.

Répondant à la société Orange qui se fait appeler leader de la téléphonie mobile en Guinée à travers ses panneaux publicitaires, M. Diaby a expliqué qu’au sein de son institution, existe un observatoire qui fait chaque trois mois un classement trimestriel des opérateurs évoluant en Guinée. Il a déclaré qu’Orange s’est servie de l’un de ces résultats où il a été classé premier pour dire qu’il est N°1 en Guinée. Ce qui est, selon lui, loin de la réalité.

Il a indiqué qu’implanter un pylône dans une zone donnée ne veut pas dire que toute la zone est couverte par le réseau de l’opérateur.

“Vous pouvez avoir un seul pylône dans une ville pour dire que cette ville est désenclavée. Mais nous, nous nous interrogerons pour savoir si la ville est réellement couverte. Il ne s’agit pas de venir dire je suis à Coyah avec un réseau qui couvre les alentours de cette ville ; tandis qu’au Km54 et à Filima (deux quartiers périphériques), il n’y a aucun signal. Est-ce que vous avez le réseau ? Si vous prenez aussi une grande ville comme Kindia, vous pouvez être capable de vous promener en ayant le réseau dans toutes les grandes agglomérations de cette ville dans votre téléphone et dans votre voiture. C’est de ça qu’on parle comme couverture. Il ne s’agit pas d’avoir juste un point de présence. Je reçois souvent des SMS pour dire Orange est présent ici, il est présent là ; ça c’est une présence. On a pris ces préfectures pour voir si tous les paramètres sont respectés dans toutes ces agglomérations. Mais tel n’était pas le cas (…)”, a tranché M. Diaby.

Il a indiqué que cette année, l’audit qui a concerné les sociétés de téléphonies mobiles sera élargi l’année prochaine aux fournisseurs d’accès Internet (FAI).

Enfin, le directeur général de l’ARPT n’a pas manqué d’inviter les sociétés de téléphone mobile à fournir beaucoup d’efforts dans l’amélioration de la qualité des réseaux et des services, conformément aux indicateurs publiés par l’Union internationale des télécommunications (UIT).

Pour atteindre son objectif, Moustapha Mamy Diaby a indiqué que des séances individuelles de travail auront régulièrement lieu avec les opérateurs de téléphonie mobile pour cerner leurs faiblesses afin de les corriger dans le souci d’une bonne amélioration de la qualité de réseaux et de services fournis aux abonnés.

Il faut rappeler que cet audit ne concernait pas le désenclavement, les investissements et le nombre d’abonnés que comptent les différents opérateurs de téléphonie mobile.
A ce niveau le directeur général de l’ARPT Mamy Diaby a indiqué que beaucoup d’opérateurs se vantent d’avoir le plus grand nombre de cartes SIM vendues alors que le nombre de cartes actives n’est pas conforme à la réalité.

Dans le rapport du cabinet SFM technologies dans la catégorie 3G, l’audit de la qualité de réseaux et de services a révélé que la société Orange s’adjuge la première place, suivie de Cellcom.

Les sociétés MTN-Guinée (qui vient d’obtenir sa licence de 3G) et Intercell (qui ne fournit pas encore de services 3G) n’ont pas été concernés par l’audit dans cette catégorie.

Malgré ce classement d’après des enquêtes qui se sont déroulées du 19 octobre au 11 décembre 2013 sur un échantillon de 22 préfectures et de 8 axes routiers du pays, un expert d’un opérateur fournisseur de services Internet a indiqué qu’en début d’année 2014, la société Cellcom présenterait la meilleure qualité des services 3G (Internet à haut débit) sur le sol guinéen.

Boua Kouyaté
Tel : 669 85 20 20
Conakryinfos.com

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




One thought on “Moustapha Mamy Diaby, DG de l’ARPT : “MTN est le leader de téléphonie mobile en Guinée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
8 ⁄ 4 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.