full screen background image
Feguifoot images

Féguifoot: 7 mois après la suspension de Becken Diarra, le statu quo persiste !


feguifoot

Le president de la feguifoot

[dropcap]L[/dropcap]e 14 novembre 2013, au cours d’une réunion extraordinaire du comité exécutif de la Féguifoot, le président Salifou Camara « Super V » avait pris une décision unilatérale de suspendre à tort pour « faute lourde » son vice-président Djibril Diarra « Becken », également ancienne gloire du Hafia 77.

Après plus de sept mois, la suspension reste maintenue. Pourtant, elle ne serait nullement fondée. Elle n’aurait qu’une seule interprétation, le règlement de compte puisque depuis lors, aucune preuve n’a été apportée par Salifou Camara pour dire que Becken Diarra aurait détourné plus de 15.000 euros. Et jusqu’à ce jour, aucun membre du comité exécutif ne s’est levé officiellement pour parler de cette affaire.

Avec une telle chose, vous constaterez que la Féguifoot est malade et est gérée par une bande de copains coiffée par Salifou Camara qui n’a qu’un seul objectif: remplir ses poches.

On l’a dit et redit que pour que le football avance, il faut de la rigueur à tous les niveaux et combattre le copinage sous toutes ses formes. Pour le moment, tel n’est pas le cas à la Féguifoot. Depuis l’arrivée de ce nouveau bureau, on aura vu toute sorte de maux qui freinent le décollage de notre foot national.

L’une des choses qui aura surpris plus d’un est la nomination d’un illettré à un poste de responsabilité. Avec cette honte, comment voulez-vous que notre football avance ?

Pour le cas de Djibril Diarra, on aurait compris qu’avant, pendant et après la mise en place de la nouvelle équipe dirigeante de la Féguifoot, qu’il était l’homme fort qui ne pouvait pas laisser passer la médiocrité et surtout s’associer aux pilleurs de fonds collectifs. Et c’est la raison pour laquelle, il fallait l’abattre pour que Salifou et sa bande fassent ce qu’ils veulent de notre football.

Aujourd’hui, la situation du football guinéen est très critique à tel point qu’on a besoin forcement de faire l’audit interne pour que la lumière soit faite sur la gestion de cette équipe. C’est d’ailleurs dans cette optique que le lieutenant-colonel colonel Youssouf Traoré, membre du comité exécutif, a adressé au bureau exécutif une lettre « musclée » pour dénoncer avec la dernière énergie la mauvaise gestion de Super V et sa bande sur tous les plans. Avant de demander la levée de la sanction contre le vice-président Becken Diarra qui traîne jusqu’à présent.

En attendant, il est temps de réhabiliter le vice-président Djibril Diarra « Becken » dans ses droits pour le bien de notre football !

Sept mois sans réunion du bureau exécutif

Ceux qui disent que cette Féguifoot est la pire de toute l’histoire ont certainement raison ! Il vous souviendra que depuis le jour de la suspension de Becken Diarra, aucune réunion digne de nom n’a été tenue par le comité exécutif.
Une foutaise ou un manque de temps ! Allez le savoir à son siège à Tombo.

Dans tous les pays du monde, chaque institution footballistique est régie par les statuts et règlements. La Féguifoot se trouve dans le même sillage.

Dans les statuts de notre Fédé, chaque mois, il est prévu de faire deux réunions. Mais tel n’aura pas été le cas durant les cinq derniers mois. A la Fédé de revoir sa copie sur tous les plans pour que notre pays qui prétend organiser une CAN de football soit conforme à la loi.

BANF
Tel: 622 23 72 20
Conakryinfos.com

Commentaire Facebook




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.