full screen background image

Agriculture : vers une offensive pour la vulgarisation de la plante Moringa


moringa

[dropcap]F[/dropcap]aire comprendre les valeurs et les vertus de l’arbre de la vie ‘’le Moringa Olifeira ‘’qui est un défi de lutte contre la faim, le chômage, l’insécurité alimentaire et les maladies, tel était l’objectif d’une conférence de presse tenu ce vendredi 18 avril à Conakry.

Elle a été conjointement animée par le président du CNOSC, Dansa Kourouma et Mody Oury Diallo, président de la structure ‘’Terre Vivante’’.
L’occasion a été mise à profit pour expliquer de fond en comble l’importante de cette plante qui intervient dans de nombreux domaines comme la santé, l’agriculture, l’emploi des jeunes, etc.

Dès l’entame, Dansa Kourouma a rappelé que le CNOSC a un rôle d’accompagnement des initiatives sociales, qui va au renforcement de capacité, au plaidoyer et la mobilisation de ressources pour aider des organisations à la réalisation d’activités.

“C’est pourquoi dans sa nouvelle orientation, notre organisation se concentre sur les actions d’intérêts économiques, social dont la finalité est la promotion sociale de notre pays. On se joint à lui pour qu’un plaidoyer national fort soit mis en œuvre pour que les autorités nationales puissent comprendre la nécessité de la promotion de cette plante parce que la Guinée a plus de 70% de terre qui sont propices à l’agriculture.
Aujourd’hui nous avons tous intérêt à croire que l’arbre Moringa peut être une opportunité de création d’emplois pour les jeunes. Une opportunité de tirer la sonnette d’alarme pour que les autorités prennent conscience que la jeunesse guinéenne a des initiatives à encourager, amplifié et soutenu pour que d’autres jeunes soient engagés dans ce mouvement d’ensemble, afin qu’à travers la terre, nous relevons le défi”, a-t-il déclaré.

Pour sa part, le président de la structure ‘’Terre Vivante’’, Mody Oury Diallo a aussi indiqué que le Moringa est plus qu’une mine d’or qui est appelé à être exploité et à finir.

“Ces jeunes plantes, seules les feuilles traitent plus de 300 maladies (par exemple, il régularise l’hyper ou l’hypotension), les graines aussi sont thérapeutiques. Le Moringa est projeté pour une alternative 2019 pour que la Guinée soit une destination mondiale de cette plante.
Depuis plus de 20 ans je m’active derrière cette plante. En 2010, nous avons mobilisé plus de 6.000 diplômés sans emploi autour d’un idéal qui est l’entreprenariat agricole. C’est suite à ça qu’on a émis le souhait de mener des actions d’acteurs mondialistes, de défenseurs de l’environnement. Nous avons comme perspectives, le défi de lutter contre la faim, le chômage et les maladies.

Parlant de la faim, un gramme de poudre des feuilles de cette plante, équivaut à 7 fois plus que la vitamine C contenue dans des oranges, 4 fois la vitamine A contenue dans des carottes, 3 fois les protéines contenues au sein du lait, 4 fois le calcium contenu également au sein du lait ; mais aussi 3 fois le potassium contenu dans les bananes, c’est la valeur nutritionnelle d’un gramme de poudre de ses feuilles et de ses fruits. L’équivalent alimentaire de 100 g de poudre de ses fruits et de ses fruits est un verre de lait, un plat de steak et à un œuf”, a-t-il expliqué.

De l’avis de plusieurs biologistes, le Moringa est alimentaire et médicinal, c’est une plante sans effet secondaire à la différence d’autres plantes dont bon nombre de personnes utilisent sans posologie et dosage. Il est universel, il est utilisé dans la fabrication des produits cosmétiques et de santé.

Pour finir, M. Diallo a interpellé les différentes autorités et toute la population afin de faire comprendre les vertus de cet arbre.

Nènè Amy DIALLO
Conakryinfos.com

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
21 − 15 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.