full screen background image

Les mutilations génitales féminines se sont amplifiées en Guinée (Enquête)


mutilations

[dropcap]L[/dropcap]es mutilations génitales féminines (MGF) se sont amplifiées en Guinée passant ainsi de 95,6 pour cent à 97 pour cent, a appris APA jeudi selon les résultats et enquêtes démographiques de santé réalisées en 2012.

Selon Gervaise Haviyariamana de l’UNICEF, qui se base des enquêtes démographiques de santé réalisées en 2012, les MGF se sont amplifiées en Guinée.

“Cette prévalence renforce la Guinée dans son statut de premier pays en Afrique de l’Ouest en terme de taux de MGF et de deuxième au monde en la matière”.

Pourtant, la Guinée s’est dotée d’importantes lois protégeant les femmes et les enfants.

Mais sur le terrain, les spécialistes constatent une faible application de ces lois.

Après plusieurs années de luttes et de campagne de sensibilisation, la Guinée n’arrive pas à redresser la courbe, selon les dernières enquêtes de 2012.


APA

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
20 − 9 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.