full screen background image

Ousmane Barry, Miss Guinée France 2014: « Mon combat pour l’amélioration de la santé familiale et infantile est un combat continu »


[dropcap]A[/dropcap]u terme d’un concours de beauté et de culture âprement discuté à Paris par treize (13) candidates, Mlle Ousmane Barry, étudiante en 2è Année Droit à l’université de Sorbonne à Paris, a été sacrée le 1er novembre 2013 Miss Guinée France 2014.

Ousmane-Barry Après ce sacre, Miss Barry qui souhaite devenir juriste d’entreprise, a décidé de retourner en Guinée, son pays d’origine, pour mener pendant deux semaines, des œuvres humanitaires dans le cadre de l’amélioration de la santé maternelle et infantile.

La Rédaction de Conakryinfos l’a rencontrée à Conakry pour un entretien qu’elle nous a accordé. Rencontre.

Conakryinfos : Quelles sont les raisons de votre séjour de deux semaines en Guinée ?

Mlle Ousmane Barry : Je suis en Guinée dans le cadre d’un séjour humanitaire à travers mon projet axé sur l’amélioration de la santé maternelle et infantile.

Conakryinfos : Pourquoi avez-vous choisi l’amélioration de la santé maternelle et infantile comme thème de votre projet humanitaire ?

J’ai choisi ce thème à cause de la mortalité maternelle et infantile qui demeure une réalité en Guinée. J’ai également choisi ce thème pour rendre hommage à une tante qui a été une victime de la mortalité maternelle. C’est pour toutes raisons que j’ai décidé de faire de la santé maternelle et infantile mon combat de tous les jours.

Conakryinfos : En tant que Miss Guinée France 2014, quels sont vos soutiens pour mener à bien vos activités caritatives sur le terrain ?

Pour mener nos activités, nous sommes en partenariat avec plusieurs ONG, notamment la Fondation de la première Dame de la République, l’UNICEF, l’UNFPA et l’OMS.

Nous avons d’abord fait une campagne de sensibilisation à l’endroit des femmes via les médias et une distribution de kits d’hygiène qu’on offrira aux mères, aux enfants et aux matrones.

Conakryinfos : La Fondation de la première Dame aussi œuvre dans le sens de l’amélioration de la santé maternelle et infantile. Avez-vous des pris contact à cette institution pour vous accompagner dans l’attente de votre mission ?

Bien sûr ! Nous sommes en contact avec la première dame qui nous soutient beaucoup dans nos activités depuis qu’on l’a rencontrée au lendemain de notre arrivée à Conakry.

Conakryinfos : A part la première Dame, avez-vous eu d’autres contacts avec les autorités politiques du pays ?

Oui ! Nous avons eu la chance de rencontrer le ministre des Guinéens de l’étranger, M. Bantama Sow qui nous soutient et nous aide à rencontre les différentes autorités du pays.

Conakryinfos : Comment alliez-vous les études avec votre statut de Miss qui n’est plus une fille ordinaire ?

Mon statut de Miss n’affecte nullement mes études, parce qu’en France, la priorité pour moi reste et demeure les études. C’est juste les week-ends qu’on donne un peu de temps à la distraction ; sinon la priorité reste les études.

Conakryinfos : Allez-vous continuer vos œuvres humanitaires même après la fin de votre mandat de Miss ?

Je vous avoue que mon combat pour l’amélioration de la santé familiale et infantile est un combat continu. Donc, même après la fin de mon mandat de Miss, je vais continuer à œuvrer dans ce sens pour qu’aucune femme ne meure plus en Guinée en donnant la vie.

Conakryinfos : Votre mot de la fin.

Tout d’abord, je vais lancer un message aux femmes pour leur dire qu’en tant que femme, je dirai à mes chères mamans de se battre en donnant la vie et aussi rester en vie. Je dirai ensuite aux jeunes de continuer à se battre parce que nous sommes la relève de demain.

J’ai aussi un message de paix à l’endroit de tous les Guinéens. Je dis à tout le monde que la Guinée est une famille. Donc, soyons unis pour essayer d’aller de l’avant.

Conakryinfos : Merci Mademoiselle.

C’est moi qui vous remercie.

Entretien réalisé par Nènè Amy Diallo avec la collaboration de Boua Kouyaté

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
25 + 18 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.