full screen background image

Mondial 2014: la France domine le Nigeria et se qualifie en quarts de finale (2-0)


[dropcap]L[/dropcap]es Nigérians ont tenu tête aux Français jusqu’à la 80e. Avant de craquer sur un but de Pogba puis de Yobo (csc). Leur aventure s’arrête en 8e de finale.
France-Bleues
Malgré un parcours mitigé en poule (nul contre l’Iran, victoire contre la Bosnie, défaite contre l’Argentine), les Nigérians avaient l’occasion de devenir la quatrième nation africaine à atteindre les quarts de finale de la Coupe du monde après le Cameroun en 1990, le Sénégal en 2002 et le Ghana en 2010. Pour cela, un obstacle se présentait à eux : la France. Forte d’un premier tour passé sans encombre, elle partait favorite de ce 8e de finale.

Pour passer cette montagne, Stephen Keshi a choisi de s’appuyer sur le même onze que face à l’Argentine, à l’exception de Moses qui remplaçait Babatunde, blessé. Habituée à tenir le ballon, l’équipe de France a quant a elle décidé de s’appuyer sur son trio Pogba-Cabaye-Matuidi.

Le début de match est poussif de chaque côté. Nigérians et Français tentent de prendre le match à leur compte sans parvenir à mettre du rythme dans la partie. Le Nigeria réussit néanmoins à imposer un défi physique aux Français. Dans l’entrejeu, Pogba peine à trouver des solutions, use de longs ballons et se heurte à la défense des Super Eagles.

Peu à peu, la partie prend la tournure attendue. Des Bleus dominateurs face à des Nigérians rapides et dangereux en contre. Ces derniers vont d’ailleurs être les premiers à se mettre en évidence. Leur atout numéro un, Emenike, reprend un centre au premier poteau. Sa déviation trompe Hugo Lloris, les Super Eagles explosent de joie l’espace d’une seconde mais sont coupés dans leur élan par l’arbitre américain M. Geiger qui signale un hors-jeu (19e).

Les Français rétorquent immédiatement par l’intermédiaire de Pogba. Peu précis depuis le début du match, le milieu de la Juventus reprend de volée un centre de Valbuena mais bute sur le portier nigérian Enyeama (22).

Ces deux occasions ont le mérite de débrider les deux sélections qui, enfin, rentrent dans la partie. La possession de balle reste française mais le manque de créativité les empêche de destabiliser les Nigérians.

Le Nigeria craque en fin de match

Avant la pause, Debuchy donne des frayeurs au gardien lillois (40e) mais sa frappe est hors cadre. La frappe surpuissante d’Emenike (44e) donne du fil à retordre à Lloris. Et les deux équipes continuent, logiquement, à se neutraliser.

La tendance s’inverse en seconde période. Les Super Eagles profitent du doute français pour prendre le contrôle du ballon. Pourtant, le temps fort nigérian ne porte pas ses fruits. Les hommes de Stephen Keshi s’exposent alors au réveil bleu.
Benzema se charge de la première alerte. Son une-deux avec Griezmann manque de peu d’entraîner une ouverture du score mais Moses et Enyeama sauvent le Nigeria (71e).
La France passe la vitesse supérieure et sur corner (77e), Benzema tente sa chance. La défense se dégage mal et la frappe de Cabaye s’écrase sur la barre du gardien du LOSC.
Les Nigérians souffrent et s’en remettent à leur portier deux minutes plus tard. Sur une tête de Benzema, ils lui doivent à nouveau leur salut.

Avant qu’Enyeama finisse par craquer. Sa sortie manquée profite à Pogba qui, de la tête, permet à l’équipe de France d’ouvrir le score (80e). Les Super Eagles ne s’en remettront pas. Un but contre son camps de Yobo (90+2) vient clore les débats. L’aventure du Nigeria prend fin en 8e de finale de la Coupe du monde.

JA

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
20 − 14 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.