full screen background image

Ouganda: Un bébé à quatre bras et quatre jambes voit le jour (photos)


bebe-4-jambes1 [dropcap]É[/dropcap]norme choc pour des parents ougandais lors de l’accouchement. Leur entant est né avec huit membres. « Quatre bras et quatre jambes. »

La naissance a eu lieu à Nabigingo, un petit village situé dans l’ouest de l’Ouganda. Au moment de l’accouchement, les parents ont remarqué que Paul, leur fils, possédait des membres en trop. Affolés, ils se sont immédiatement rendus à l’hôpital le plus proche où on leur a expliqué que personne n’était en mesure de faire quelque chose.bebe-4-jambes

Ils ont donc décidé de se rendre à Kampala, la capitale, pour trouver de l’aide. Après examen du petit Paul, les médecins ont découvert que le nouveau-né souffrait d’une maladie nommée gémellité parasitaire, une dérivation des cas de gémellité fusionnée (ce qu’on appelle communément les siamois.)bebe-4-jambes2

Les examens ont également révélé que le jumeau parasitaire partageait une partie du petit bassin avec Paul. Les organes, quant à eux, présentaient d’autres anomalies : son cœur était à droite et non à gauche, son foi à gauche et non à droite.

Une histoire qui se termine bien…

 bebe-4-jambes3

Les médecins ont renvoyé Paul chez lui pendant trois mois, souhaitant qu’il grandisse avant de procéder à l’opération qui allait permettre de le séparer de son jumeau fantôme.

Finalement, le 18 août dernier, une équipe de trois chirurgiens, trois anesthésistes et deux infirmières ont procédé à une opération chirurgicale de trois heures pour débarrasser Paul de ses membres superflus.

Trois semaines après l’opération, le petit Paul se porte bien et adore téter le sein de sa mère. Selon l’équipe médicale, le garçon va maintenant pouvoir mener une vie tout à fait normale.

 bebe-4-jambes4

Quoidenews

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
50 ⁄ 25 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.