full screen background image

La Guinée 10.000 dollars à chaque famille d’agents de santé morts d’Ebola


[dropcap]L[/dropcap]es autorités guinéennes vont verser 10.000 dollars (plus de 7.800 euros) à la famille de chaque agent de santé mort d’Ebola, a annoncé mercredi à l’AFP le coordinateur national de la lutte contre l’épidémie, le Dr Sakoba Keïta.

Au total, 42 familles pouvant prétendre à cette indemnisation ont été comptabilisées, a-t-il souligné.

Cela inclut exceptionnellement celles des

Dr. Sackoba Keita

Dr. Sackoba Keita

huit membres d’une équipe de sensibilisation à Ebola, tués le 16 septembre à Womey (sud) par des habitants hostiles, dont trois employés de médias, des responsables administratifs et deux médecins.

Le président Alpha Condé, avec l’appui de la communauté internationale, “a décidé d’octroyer 10.000 dollars américains (7.878 euros) à chaque famille d’un agent de santé victime du virus Ebola”, a affirmé le Dr Keïta, directeur de la prévention et de la lutte contre la maladie au ministère de la Santé.

“Il ne s’agit pas seulement de médecins ou d’infirmiers, il s’agit également du personnel de soutien, c’est-à-dire des brancardiers et des chauffeurs qui travaillent dans les formations sanitaires”, a-t-il précisé.

Selon lui, des dispositions ont été prises pour entamer le paiement dès ce mercredi de ce dédommagement.

“Pour le moment, ce sont huit familles qui nous ont, à ce jour, déposé des dossiers complets où il n’y a pas de rumeurs de litiges”, a indiqué le Dr Keïta.

Il n’a pas souhaité évoquer le montant global prévu pour le paiement de ces compensations.

“La décision (d’allouer cet argent) a été prise il y a un mois, mais son application a été retardée parce qu’il fallait mettre en place les procédures de paiement sur les fonds alloués à la Guinée par la Banque mondiale”, a expliqué le responsable du ministère de la Santé.

Partie de Guinée, l’épidémie qui a fait près de 4.900 morts en Afrique de l’Ouest a fait 244 morts sur 443 cas de contamination parmi les personnels de santé, selon le dernier bilan de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) publié mercredi.

 

 

 

 

AFP

 

 

 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
30 × 17 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.