full screen background image

Rusal envoie un appareil de plasmaphérèse dans le cadre de la lutte contre Ebola en Guinée


[dropcap]D[/dropcap]ans le cadre de la réalisation des promesses qu’elle a tenues à la Guinée pour lutter contre l’épidémie hémorragique à virus Ebola, la compagnie Rusal, pour une fois encore, aide la Guinée à éradiquer cette maladie en lui fournissant des équipements spéciaux et des produits d’hygiène.

rusal_ebola_appareil_guinee En plus de l’aménagement d’une chambre d’isolement morderne à la Cité Simbaya, Rusal vient encore de faire un grand pas dans la lutte contre le virus Ebola en Guinée.

 

Ainsi, la compagnie Rusal vient d’envoyer en Guinée un appareil de dernière génération dont l’importance est très capitale dans la lutte contre le virus Ebola.

 

Il s’agit d’un appareil de plasmaphérèse qui a pour objectif d’obtenir le sérum du sang de personnes guéries d’Ebola et l’utiliser dans le traitement des patients atteints de la fièvre d’Ebola.

 

Cet appareil a été présenté a la presse autorités ce mercredi 11 novembre 2014 lors d’une cérémonie organisée à la représentation de la compagnie Rusal,

 

Etait présent Mamadou Yero Boiro, Directeur Général de l’Institut Pasteur de Kindia, tandis que du côté de Rusal, l’on notait la présence du Dr André Levkovski, Responsable du service médical et Anton Lopatine, Responsable d’équipe Spéciale dans la lutte contre les épidémies.

 

Prenant la parole, le Dr André Levkovski, Responsable du Service Médical a expliqué le processus de fonctionnement de cet appareil.

 

« Aujourd’hui, comme déjà annoncé dans notre communiqué de presse, on vous présente l’appareil de plasmaphérèse. Autrement dit, le système de collecte du plasma. Ça veut dire que cet appareil permet de retirer le plasma du sang de malades guéries d’Ebola. Cet appareil permet de tirer du plasma qui contient des anticorps protecteurs contre le virus Ebola. Donc en pratique, ce système automatisé vise à chercher les patients guéris d’Ebola qu’on teste pour vérifier s’il y a la présence des anticorps dans leur sang. Grâce à cette machine, on sépare le sang et on laisse des plasmas qui contiennent des anticorps protecteurs contre Ebola. La procédure ne prendra que 20 minutes seulement».

 

Dans sa démarche, l’équipe en charge de cet appareil de dernière génération compte collaborer avec le laboratoire mobile de la Russie.

 

« Avec elle, ils vont procéder à la vérification des maladies infectieuses, surtout la présence des anticorps dans le sang », a expliqué le Dr André Levkovski, Responsable du service médical.

 

Pour sa part, le médecin Anton Lopatine, Responsable d’équipe Spéciale dans la lutte contre les épidémies a donné des précisions sur le fonctionnement du laboratoire mobile russe en Guinée qui est conforme aux recommandations de l’OMS.

 

« Le laboratoire mobile de ROSPOTREBNADZOR, qui est arrivé à Conakry sur la demande de la République de Guinée, est en train de poursuivre son travail dans le cadre de diagnostic pour essayer de lutter contre la maladie à virus Ebola en Guinée », a-t-il déclaré.

 

Concernant l’organisation mondiale de la santé, M. Anton Lopatine, Responsable d’équipe Spéciale dans la lutte contres les épidémies a indiqué que : cette méthode de prise et de vérification du sang est conforme aux normes internationales pour soigner les malades d’Ebola. Le laboratoire de la Russie de ROSPOTREBNADZOR est un laboratoire qui pose des diagnostics et peut également aider à garder le sang des donneurs potentiels. Et avant tout, dans le cadre de voir si dans ce sang des donneurs potentiels, s’ils ont des anticorps pour lutter contre Ebola. Et, la même chose dans le cadre de réglementation de l’Organisation Mondiale de la Santé, cette méthode permet de voir d’autres virus hépatites B et C ».

 

En outre, pour le Directeur Général de l’Institut Pasteur de Kindia, Mamadou Yéro Boiro, très satisfait du geste de la compagnie Rusal qui ne cesse d’accompagner la Guinée en lui apportant des outils et moyens dans la lutte contre le virus Ebola, a félicité et remercié la société Rusal dans son élan d’apporter sa contribution dans le cadre de la lutte contre Ebola.

 

«La Société Rusal ne promet pas seulement, elle réalise ses promesses en action concret. Aujourd’hui, ils sont en train de poser des actes au niveau de tous le pays. Et, je peux vous dire qu’il y a l’engagement de la Russie qui est une amie traditionnelle à la Guinée, mais, il y a ici Rusal qui est en train de faire des choses extraordinaires. Dès le début de cette épidémie d’Ebola, vous avez vu tout de suite un laboratoire mobile au grand complet que la Russie et la compagnie Rusal ont envoyé en Guinée. Ce laboratoire mobile que nous avons visité est suivi d’un fonctionnement extraordinaire de par la rapidité et par la précision des résultats qui sortent rapidement. Exactement, c’est qu’il fallait à la Guinée. Nous spécialistes des laboratoires, nous savons l’importance de ce laboratoire, qui n’a pas suffi à Rusal. C’est pourquoi, elle nous envoie encore un appareil de plasmaphérèse. Cet appareil de dernière génération a un rôle important dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola », a souligné Mamadou Yéro Boiro.

 

 

 

Younoussa Bangoura

Conakryinfos.com

 

 

 

 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
16 × 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.