full screen background image

Le Système des Nations-Unies lance quatre projets de développement en Guinée


[dropcap]Q[/dropcap]uatre projets pour la consolidation de la paix ont été officiellement lancés ce mercredi 17 décembre à la Primature par le Système des Nations-Unies en partenariat avec le gouvernement guinéen.

101_4484 Financés à hauteur de 6 millions de dollars US par le Fonds de consolidation de la paix des Nations-Unies (PBF), ces projets qui se poursuivront pour une durée allant de 12 mois à 18 mois, ont été validés le 8 octobre dernier au cours d’une rencontre du Comité de pilotage du plan prioritaire de consolidation de la paix en Guinée.

Le premier projet est un plan d’appui à l’Assemblée nationale, visant à renforcer les capacités institutionnelles, organisationnelles et techniques de cette institution afin de lui permettre d’assumer efficacement ses responsabilités en matière de législation, de contrôle de l’exécutif et de représentation du peuple dont la mise en œuvre est va être assuré conjointement par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) et le Haut Commissariat aux Droits de l’Homme (HCDH).

Le second projet est un appui à la prévention et à la gestion des conflits dans les zones minières. Le but étant d’apporter un soutien à la gestion des ressources humaines conformément aux principes de la responsabilité sociale des entreprises et la promotion d’un climat d’apaisement dans les zones ciblées et considérées comme étant des zones de concentration de conflits.

Dans le volet but de ce deuxième projet, la partie qui semble être la plus importante est le renforcement des dispositifs de veille et d’alerte précoce des conflits dans les zones minières. Ce projet est mis en œuvre de manière conjointe par le PNUD, le HCDH et par l’UNFPA.

Le troisième et avant dernier projet est un programme national de réinsertion socio-économique des jeunes ex-associés de l’armée et ceux vulnérables. L’objectif recherché est celui de « soustraire » ces jeunes de toutes les formes de violences et de manipulations politiques, en leur dotant d’une formation professionnelles et d’un revenu.

Parallèlement à cela, des modules d’esprit d’entreprise, de mobilisation financière, de citoyenneté et des valeurs que comporte la paix leur seront donnés dans ce projet. La mise en œuvre est assurée cette fois par l’ONUDI, le PAM, l’UNFPA et l’OIM.

Le quatrième et dernier projet est un programme « prioritaire » d’appui aux initiatives de prévention de conflits et de consolidation de la paix en Moyenne Guinée et en Guinée Forestière.

Ce projet-ci va définir la mise en œuvre d’une stratégie de prévention des violences, de gestion et de résolution pacifique des conflits dans les régions précitées où les crises deviennent récurrentes.

Ce projet développera également des actions « exceptionnelles » dans la préfecture de Fria sur les questions relatives aux droits de l’Homme.

L’autre acteur de la mise en œuvre de ce projet est l’UNESCO en partenariat avec le Fonds des Nation-Unis pour l’enfance.

Dans son discours de circonstance, la Coordinatrice résidente du Système des Nations-Unies en Guinée Mme Séraphine Wakana a déclaré que ‘’les problématiques abordées par ces projets est une preuve, on ne peut plus clair, de la volonté du gouvernement guinéen à faire du pays une nation paisible et prospère fondée sur des valeurs démocratiques’’.

En outre, Me Wakana s’est félicitée des résultats significatifs obtenus par le comité de pilotage de la consolidation de la paix en Guinée et tous les autres membres dans le cadre des reformes du secteur de la sécurité et de la réconciliation nationale.

Quant au Premier ministre Mohamed Saïd Fofana qui est l’un des parrains de la mise en œuvre de ces projets, il a assuré les partenaires au développement de leur bonne exécution sur le terrain, dans les délais.

Il faut rappeler que cette cérémonie de lancement a connu la présence du ministre des Droits de l’Homme et des Libertés Publiques Kalifa Gassama Diaby et celui de l’Enseignement technique et professionnel et porte-parole du gouvernement Albert Damantang Camara, tous les deux concernés par ces différents projets.

Boubacar Sidy Baldé

Tel: 620 05 30 91

Conakryinfos.com

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
21 − 6 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.