full screen background image

Mines : la compagnie Rusal lance un nouveau gisement de bauxite en Guyane


[dropcap]L[/dropcap]a compagnie Rusal, N° mondial en aluminium, vient de lancer en Guyane (Amérique du Sud), au cours d’une cérémonie officielle, les travaux d’exploitation de la bauxite du gisement de Kurubuka-22.

rusal_guyane_bauxite_mines La cérémonie de lancement s’est déroulée en présence du président de la République de la Guyane Donald Ramotar et le PDG de Rusal Vladislav Soloviev.

Selon la presse internationale qui a fait échos de cet événement, le gisement de de Kurubuka-22 totalise une réserve estimée à 30 millions de tonnes.

Pour la mise en valeur de ce projet RUSAL a investi plus de 25 millions de dollars. Ce volume d’investissement de la compagnie Rusal a permis d’ouvrir la mine, réaliser des infrastructures routières et industrielles indispensables au bon fonctionnement de la nouvelle carrière.

Pendant la cérémonie d’ouverture de la nouvelle mine, le président de la Guyane Donald Ramotar s’est réjoui en ces termes : “l’ouverture du nouveau complexe minier de Kurubuka-22 confirme la réputation de Rusal comme partenaire fiable et un investisseur stable. L’expansion des activités de la société et ses investissements directs dans l’industrie guyanaise contribuent à régler les enjeux pressants sociaux, y compris l’emploi”, a déclaré le président de la République de Guyane

Selon le communiqué de presse diffusé à cette occasion, le PDG de Rusal Vladislav Soloviev a inscrit l’ouverture de cette nouvelle carrière dans la stratégie de renforcement des capacités de la société dans la l’utilisation des ses propres matières premières.

‘’La nouvelle carrière fournira la bauxite de haute qualité aux usines de raffineries d’alumine de Rusal pendant de nombreuses années’’, a dit Vladislav Soloviev, PDG de Rusal.

De nos jours, avec cette percée de Rusal en Guyane, la question est de savoir l’investissement de la société Rusal en Guinée ne connaîtra pas un ralentissement au grand dam de nos populations. Surtout que la nouvelle carrière Kurubuka-22 possède les mêmes caractéristiques que la bauxite de la CBK. La bauxite de Kurubuka va alimenter l’usine de Nikolaïev où est transformée la bauxite de la CBK.

L’on se rappelle encore des difficultés que rencontrent les sociétés évoluant dans le secteur minier guinéen. Si ailleurs les gouvernements accordent des facilités aux investisseurs miniers, en Guinée c’est toujours une politique qui favorise le ralentissement des investissements dans le secteur minier.

Pourtant, les pays qui ont su inciter l’investissement dans le secteur en tirent profit.

Il est temps et même grand temps que nos autorités en charge des mines établissent un dialogue équitable avec les partenaires miniers dans l’intérêt aussi bien des investisseurs que de nos populations qui croupissent dans la pauvreté.

Conakryinfos.com

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
29 + 19 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.