full screen background image

L’opposition annonce la reprise de ses manifestations de rue le jeudi 16 avril


[dropcap]L[/dropcap]’opposition guinéenne a annoncé mercredi, au cours d’une conférence à Conakry la date officielle de la reprise de ses manifestations de rue sur toute l’étendue du territoire national.

opposition_republicaine Selon les leaders de l’opposition regroupés autour de Cellou Dalein Diallo de l’UFDG, Sidya Touré de l’UFR, Avboubacar Sylla de l’UFC, Mouctar Diallo de NFD et Georges Faragué Gandhi Tounkara, la reprise de leurs manifestations de protestation sera précédée d’une marche contre l’insécurité qu’ils entendent organiser lundi 13 avril prochain dans les cinq communes de Conakry.

Dans son intervention, le porte-parole de l’opposition Aboubacar Sylla a déclaré que la Guinée se retrouve aujourd’hui dans une crise sans précédent.

‘’Nous sommes dans un blocage politique total sans précédent. La Guinée n’a jamais connu ces dernières années une situation d’impasse politique aussi grave que celle que nous vivons aujourd’hui. Il n’y aucun dialogue, encore moins une perspective de dialogue. Car aucune initiative de dialogue n’existe aujourd’hui entre l’opposition et le gouvernement’’, a-t-il dénoncé, rappelant que l’Assemblée nationale est actuellement boycottée par 45% de l’effectif des parlementaires (49 députés absents sur les 113 inscrits).

En outre, le leader de l’UFC a accusé le pouvoir de vouloir retarder de manière dilatoire l’ouverture d’un vrai dialogue entre les acteurs du processus électoral.

‘’Or, le dialogue aurait permis de résoudre tous les problèmes qui opposent les acteurs politiques du pays, et d’empêcher également la main mise totale du gouvernement sur le processus électoral’’, a martelé Aboubacar Sylla.

M. Sylla a par ailleurs indiqué que l’opposition ne reconnait plus les délégations spéciales et la CENI qu’elle accuse de vouloir aider le pouvoir à organiser une mascarade électorale pendant les prochaines élections.

Face à ces accusations, l’opposition dite républicaine dit s’être inscrite dans ‘’un cycle de manifestations ininterrompues’’ pour faire valoir ses revendications, notamment l’organisation des élections locales (communales et communautaires) et la présidentielle, contrairement au chronogramme publié récemment par la CENI.

Pour contraindre le gouvernement et la CENI à changéer le calendrier électoral qui prévoit la tenue de la présidentielle le 11 octobre 2015 et les élections locales en mars 2016, l’opposition a annoncé la reprise de ses manifestations sur toute l’étendue du territoire national le jeudi 16 avril prochain.

”Nous allons marcher le 16 avril contre la CENI. Un communiqué donnera plus d’informations sur l’itinéraire et d’autres détails”, a déclaré le leader de NFD Mouctar Diallo.

Facely Diawara

Tel: 666 51 00 29

Conakryinfos.com

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
20 ⁄ 5 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.