full screen background image

Peut-on arriver à remplacer les délégations spéciales ?


[dropcap]D[/dropcap]epuis quelques jours c’est ce qui se trame au cours des rencontres formelles entre facilitateurs et acteurs politiques. La question centrale qui divise c’est l’illégalité des délégations spéciales qui continuent tout de même à exister en dépit de toutes les contestations.

Marie de Ratoma

Au terme d’une rencontre récente avec la  sous-secrétaire d’Etat adjointe américaine pour les affaires africaines, Bisa Williams, il aurait été proposé de remplacer les délégations spéciales actuelles par des personnalités issues des rangs de toutes les formations politiques sur la base des résultats des élections législatives de 2013. Les circonscriptions dans lesquelles l’opposition a remporté, elle pourrait avoir le libre choix de confier la gestion municipale à ses cadres.

Cette proposition de solution si elle venait à être acceptée pourrait résoudre la question des élections locales que l’opposition souhaite voir se tenir avant la présidentielle qui est prévue pour le 11 octobre 2015. Les responsables actuels des délégations spéciales qu’on craint de voir un jour jouer un rôle actif dans la présidentielle (préparant la fraude), n’ayant plus cette possibilité.

Les discussions vont se poursuivre et tout pourrait être clarifié dans les prochains jours. La communauté internationale est désormais chargée de jouer un rôle de facilitateur au lieu de garder sa position d’avant de simple observatrice.

 

 

Jacques Lewa

666 415 406/622 815 857

Conakryinfos.com

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
22 − 3 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.