full screen background image

Journée internationale de la jeunesse : une ONG s’indigne et dénonce la négligence de l’Etat


[dropcap]A[/dropcap] l’instar des autres pays du monde, la Guinée a célébré ce mercredi 12 août 2015, la journée internationale de la jeunesse. Une journée consacrée à la recherche de solutions aux problèmes de la jeunesse.

LAF. Le thème retenu cette année est ‘’l’engagement civique des jeunes‘’: promouvoir la participation des jeunes dans la vie politique, économique et sociale.

La Guinée laisse passer cette journée anonymement pour céder sa place à des jeunes associations qui en profite pour marque leur engagement civique. L’engagement et la participation des jeunes pour atteindre un développement humain durable. Pourtant, les occasions pour les jeunes de s’engager politiquement, économiquement et socialement sont souvent peu fréquentes voire inexistantes.

A l’occasion de cette journée reléguée au second plan par le gouvernement, l’ONG les Amis du Futur a organisé, à son siège de Donka, une conférence de presse, avec le soutien de plusieurs autres ONG locales avec une animation du juriste Mohamed Camara.

Au cours de cette rencontre avec les médias, l’ONG LAF s’est indigné et fustigé la négligence de la célébration de cette journée par l’Etat guinéen.

“La journée internationale de la jeunesse passe inaperçue en Guinée et se limite qu’à une simple déclaration du ministre. Par contre, tous les pays de l’Afrique de l’Ouest célèbrent cette journée en toute pompe. En ce jour le ministre de la jeunesse sénégalaise préside officiellement cette fête dans son pays”, a-t-il dénoncé.

“Derrière cette journée, il y a plusieurs opportunités, notamment la journée internationale de la jeunesse et le forum mondial de la jeunesse de Paris qui est un espace pour les pays qui ont célébré cette journée de poser les doléances et les vraies questions des jeunes devant des institutions et grandes personnalistes du monde. A l’endroit des autorités, nous demandons à l’Etat de vulgariser cette journée et d’initier des activités pour rendre à cette journée toute sa valeur”, a-t-il interpelé.

Présent à cette rencontre, l’animateur de l’émission “Turbine de la Jeunesse” à la RTG, le journaliste Alseny Kondouno a exprimé son chagrin de voir une fête manquant d’initiatives concrètes de la par des autorités.

“C’est vraiment la mort dans l’âme de voir une telle journée passée inaperçue sans engouement. C’est vraiment regrettable. Je pense qu’il est temps pour l’Etat de prendre certaines choses au sérieux et mettre un accent particulier sur cette journée”, a regretté M. Kondouno qui a néanmoins félicité l’ONG LAF pour sa volonté de célébrer cette journée à sa manière.

Pour sa part, Mohamed Camara a développé des thématiques relatives à la contribution de la jeunesse au processus de paix durable en Guinée, et les opportunités dans le volontariat et le bénévolat pour la jeunesse guinéenne en quête d’emplois.

Il a ainsi encouragé la jeunesse à s’unir et opter pour la formation auprès des autorités, de la société civile et du secteur privé, avec l’intensification des efforts pour travailler avec la jeunesse en vue de relever ces défis.

La journée internationale de la jeunesse a été approuvé par l’Assemblée générale des Nations-Unies suite à la recommandation de la Conférence mondiale des ministres de la jeunesse (Lisbonne, 8-12 août 1998) visant à faire du 12 août la Journée internationale de la jeunesse.

Karim Gandhi Diallo

Tel: 623 21 43 01

malidamloura@gmail.com

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
16 ⁄ 8 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.