full screen background image

Fodé Oussou Fofana : “J’ai honte d’être député quand je parle de l’Assemblée nationale”


[dropcap]L[/dropcap]e vice-président de l’UFDG Fodé Oussou Fofana a fustigé samedi, au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de ce parti, l’attitude du président de l’Assemblée nationale face aux ennuis judiciaires du député Ousmane Gaoual Diallo.

Dans un discours caustique devant des centaines de partisans de sa formation politique, il a exprimé son regret d’être un député parlant de la machine judiciaire enclenchée contre le jeune député suite à une altercation avec un homme s d’affaires de la place.

fode_oussou_fofana_vice_president_ufdg “J’ai honte d’être député quand je parle de l’Assemblée nationale à cause de l’attitude de Kory Kondiano. Aujourd’hui, la dignité et l’honneur du député à travers le cas d’Ousmane Gaoual sont complètement bafoués. Nous avons honte, car Kory Kondiano est parvenu à faire de cette institution la plus petite et la plus banale des institutions républicaines de notre pays. Pourtant, elle devrait être la plus grande et la plus importante des institutions”, a-t-il déclaré sous les ovations des militants de l’UFDG, fortement mobilisés malgré la pluie.

“On a senti dans son comportement de tous les jours qu’il n’était pas le président de l’Assemblée nationale, parce qu’il est toujours resté le trésorier du RPG-Arc-en-ciel”, a ironisé M. Fofana qui a magnifié de passage l’œuvre et la bravoure de l’ex-président du Parlement El hadj Boubacar Biro Barry.

“Lorsqu’on a arrêté Alpha Condé, en tant que président de l’Assemblée nationale et ex-responsable du PUP, El hadj Biro Barry a dit au président Lansana Conté qu’il n’est pas possible d’arrêter un député sans lever son humilité parlementaire”, a-t-il cité en exemple.

Face à l’attitude de M. Kory Kondiano, Fodé Oussou Fofana propose aux responsables de la formation de l’Assemblée de demander au NDI de donner des cours à Kory Kondiano “pour qu’il assume plus ses responsabilités. Car il ne suivait pas les formations avec nous, parce qu’il était souvent dans son bureau”.

Selon M. Fofana, “le régime d’Alpha Condé voulait, comme les communistes, monter par toutes les pièces un complot contre Ousmane Gaoual. Mais au lieu de l’enfoncer, ils ont fait de lui un homme populaire”.

Pour clore son discours, le vice-président de l’UFDG a annoncé le dépôt d’une plainte contre le procureur qui a poursuivi Ousmane Gaoual Diallo.

“Le procureur a poursuivi le député de la circonscription de Gaoual alors qu’il n’avait aucune preuve contre lui”, a-t-il soutenu.

Karim Gandhi Diallo

Tel: +224 623 21 43 01

Conakryinfos.com

 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
9 × 25 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.