full screen background image

Présidentielle: Quatre commissaires de la CENI s’opposent à la tenue du scrutin du 11 octobre


[dropcap]S[/dropcap]’achemine-t-on vers une crise politique pouvant remettre en cause le respect de la date du 11 octobre pour la tenue du premier tour de la présidentielle en Guinée?

bakary_fofana_president_ceni En tous cas, c’est ce que présage le comportement de certains membres de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) qui expriment leur colère contre leur président Bakary Fofana.

Vendredi, quatre commissaires de la CENI, toutes issues de l’opposition, ont contesté les propos du porte-parole de leur institution, Me Amadou Salif Kébé, qui a rassuré cette semaine, dans une déclaration, sur le respect de la date du 11 octobre pour la tenue du premier tour de la présidentielle.

Il s’agit de Fatoumata Biya Diallo de l’UFDG, Hadja Fatoumata Fafa Baldé de l’UFDG, de Ramatoulaye Diallo du PGRP et de Saran Kandé de l’UFR.

Ces commissaires dénoncent une combine du président de la CENI, Bakary Fofana qui voudrait montrer à l’opinion que tout est prêt pour aller aux élections, alors que l’institution n’est encore prête pour organiser des élections libres et transparentes”.

Selon les commissaires de l’opposition, Bakary Fofana a refusé de faire voter les commissaires sur l’effectivité du respect de la date du 11 octobre.

“Le président a refusé le vote des commissaires de la CENI. C’est pourquoi, il a instruit son porte-parole pour aller annoncer que la CENI est prête pour organiser la présidentielle à la date indiquée”, a confié à Conakryinfos une des commissaires concernées.

Pour aller loin dans leur prise de décision, les quatre commissaires promettent d’animer ce vendredi, une conférence de presse pour dénoncer le président de la CENI des risquent que pourrait courir en cas d’organisation d’élections dans des conditions actuelles.

“Nous irons dire publiquement aujourd’hui que la CENI n’est encore prête pour organiser des élections libres et transparentes. C’est pourquoi nous avons décidé de nous désolidariser de la gestion cavalière du scrutin du 11 octobre”, a déclaré une commissaire qui n’a pas manqué de situer la responsabilité du président de la CENI et celle du gouvernement dans l’organisations d’une élection qui aboutirait à des contestations de résultats.

Mohamed Sylla

Conakryinfos.com

 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




One thought on “Présidentielle: Quatre commissaires de la CENI s’opposent à la tenue du scrutin du 11 octobre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
26 × 10 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.