full screen background image

Insécurité : Rentré au pays, un Guinéen de la Belgique assassiné à Conakry


pistolet

Une image utilisée à titre d’illustration.

[dropcap]L[/dropcap]a recrudescence de l’insécurité dans la capitale guinéenne n’épargne aucune personne. Même celles qui, ayant passé des dizaines de pays à l’étranger avant rentrer au bercail. Et pour cause !

Un richissime diamantaire a été abattu dans la nuit de vendredi à samedi par des inconnus armés jusqu’aux dents. Laye Aboubacar Sidiki Touré a été assassiné à son domicile de Kipé, dans la haute banlieue de Conakry, sans aucune intervention des forces de l’ordre qui sont souvent trompées par les bandits à main armée.

Rentré au pays en début d’année en provenance de la Belgique ( où il vivait paisiblement), la victime a décidé de renoncer à sa vie en Europe pour essayer d’apporter sa contribution au développement de son pays à travers son entreprise de construction.

Agé de plus de 70 ans, Laye Aboubacar Sidiki Touré laisse derrière lui sa famille et ses proches qui ont tant cru à son retour au bercail pour bâtir la Guinée en tant que Guinéen de la diaspora.

Pour l’heure, malgré la saisie des autorités policières pour l’ouverture d’éventuelles enquêtes, les auteurs de ce crime odieux ont disparu dans la nature, plongeant ainsi la famille de la victime dans une consternation et une désolation indescriptibles.

L’assassinat de ce Guinéen de la diaspora qui a décidé de faire face à son pays d’origine va-t-il encourager d’autres qui décident de lui emboiter le pas ? En tout cas, ce crime donne froid dans le dos.

Ce crime relance la problématique de la recrudescence de l’insécurité qui a toujours fait rage en Guinée pendant la saison des grandes pluies.

Mohamed Sylla

Conakryinfos.com

 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
36 ⁄ 18 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.