full screen background image

Siguiri: Plusieurs bandits arrêtés par un contingent du bataillon autonome


[dropcap]L[/dropcap]a Haute Guinée n’est pas seulement connue comme une zone de tensions intercommunautaires issues des conflits domaniaux, elle est aussi le nid des grands bandits opérant à main armée.

Tenez ! En l’espace de trois semaines plusieurs braquages dont certains se sont soldés par des cas de mort-hommes, notamment  à Toboko où un orpailleur a été froidement assassiné, ainsi qu’à Bembeta où une station-service a été vidée de tout son contenu à Kouremale.

C’est dans ce cadre qu’un groupe de bandits de grand chemin a été mis aux arrêts à Siguiri par un contingent du bataillon autonome.

Ainsi, des arrestations ont été enregistrées comme suit : 15 arrestations à Siguiri centre et Kintigna, 17 cas à Bembeta, dans un coin appelé Kouroukanfouga, 10 cas à Siguiri ville dans des coins méconnus, tels que n’tèsilanna (je n’ai pas peur, en malinké) et Afrique du sud.

Parmi les présumés bandits figure le jeune Sacko long temps recherché par les services de sécurité pour participation à plusieurs attaques à main armée. Il a été arrêté muni de deux armes automatiques et plus de 240munitions.

Interrogé par notre correspondant local, le commandant du bataillon autonome de Siguiri, le lieutenant-colonel Mamadi Condé a expliqué les circonstances dans lesquelles ces malfrats ont été mis aux arrêts.

« Ces bandits forment un grand réseau avec des complicités à Siguiri, Kankan et N’zérekoré. C’est pourquoi je me suis personnellement impliqué pour traquer ces grands bandits. Quand j’ai été informé, j’ai mené des enquêtes, et j’ai appris qu’ils sont à Kankan. J’ai envoyé mes hommes là-bas. Immédiatement, ils m’ont dit qu’ils sont à N’zérékoré puis à Siguiri dans la nuit du mardi à mercredi. J’ai envoyé une équipe de militaire à 1 heure du matin avec des instructions fermes pour arrêter tous ces bandits », a-t-il déclaré.

Poursuivant son intervention, le commandant Condé a ajouté ceci : « ces bandits ont des complices. Nous avons réussi à mettre main sur leur conducteur de mototaxi qui avait tous les contacts de tous les bandits. Je suis déterminé à traquer tous les bandits qui sèment la terreur dans les zones que j’ai citées ».

Pour l’heure, les enquêtes sont en cours pour traquer les autres bandits et leurs complices.

 

 

Laye Fodé Bangaly Fofana, correspondant régional basé à Kankan

Tel : 655 60 23 34

 

 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Solve : *
16 ⁄ 4 =


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.