full screen background image

Sommet de la Cédéao : Mohammed VI n’y sera pas à cause de la présence du Premier ministre israélien


Mohammed VI ne participera pas au sommet de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao) qui se déroule ce week-end au Liberia. Et ceci, en raison de la “controverse” liée à la présence du Premier ministre israélien, a confié une source officielle.

Or un communiqué des Affaires étrangères publié dans la nuit de jeudi à vendredi, indiquait que le roi “avait prévu de se rendre les 3 et 4 juin à Monrovia, à l’occasion du 51ème Sommet de la Cédéao, qui devrait notamment examiner” la candidature du Maroc pour adhérer à cette organisation.

Des pays importants de la Cédéao “ont décidé de réduire au minimum leur niveau de représentation à ce sommet, en raison de leur désaccord avec l’invitation adressée au Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu”, selon le ministère marocain.

Le roi “souhaite que sa première présence à un sommet de la Cédéao n’intervienne pas dans un contexte de tension et de controverse, et tient à éviter tout amalgame ou confusion”, conclut le communiqué, qui renonce à la présence de Mohammed VI.

Une information confirmée par une source au ministère des Affaires étrangères.

Après son retour réussi au sein de l’Union africaine (UA) début 2017, le Maroc s’est porté candidat pour devenir membre de la Cédéao, et a développé en conséquence ces derniers mois une intense activité diplomatique en Afrique de l’Ouest pour y parvenir.

Le Premier ministre israélien doit se rendre au sommet de Monrovia à partir de dimanche à la tête d’une importante délégation diplomatique et économique, a indiqué son bureau.

L’Etat hébreu est lui aussi très actif diplomatiquement et économiquement sur le continent. M. Netanyahu s’est rendu l’an passé dans quatre pays africains, dont le Togo, où il devrait rencontrer en octobre une trentaine de dirigeants africains au cours d’un sommet Afrique-Israël.

AFP

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email