full screen background image

François Bourouno du PEDN : « Alpha Condé n’est pas contre une ethnie particulière… »


Les responsables du PEDN ont animé lundi le 31 juillet à Conakry, une conférence de presse, où ils ont accusé le président Alpha Condé d’être à la base des crises sociopolitiques que traverse la Guinée depuis un bon moment.

Selon le porte-parole du PEDN, depuis l’avènement  du président Alpha Condé au pouvoir, la Guinée traverse une crise cyclique totalement structurelle avec une administration dont les privilèges sont réservés aux membres d’un clan.

« Depuis sept ans, la Guinée est plongée dans une crise majeure qui est devenue cyclique, totalement structurelle avec un dysfonctionnement total de l’État caractérisé par une crise institutionnelle avec des effets qui se traduisent par le dysfonctionnement de la CENI et de l’Assemblée nationale, voire même le gouvernement qui est  taillé aux couleurs de certains partis politiques. Il faut avoir une carte à donner pour bénéficier de certains privilèges du pays, car c’est une injonction du président de la République », a dénoncé Faya François Bourouno.

Alpha Condé n’est pas contre une ethnie particulière, mais contre tout le peuple de Guinée

Plus loin, le porte-parole de Lansana Kouyaté s’est farouchement oppose aux propos du vice-président de l’UFDG, Ibrahima Chérif Bah qui soutient que depuis son arrive au pouvoir en 2010, « le président Alpha Condé a renvoyé de l’administration publique, 900 cadres peuls ».

« Nous avons une administration aujourd’hui taillée aux couleurs des partis politiques où il faut avoir une carte donnée pour bénéficier de certaines contributions au bon fonctionnement de notre administration et au développement réel de notre pays. C’est vrai que cette administration est politisée, mais nous sommes contre ceux qui disent que depuis qu’Alpha Condé est au pouvoir, il cible un certain groupe ethnique ; ce n’est pas vrai. Au niveau du PEDN, nous avons des cadres malinkés, peulhs, soussous et forestiers qui ont été licenciés de leurs postes, mutés arbitrairement. Nous avons tous ces répertoires à notre niveau. C’est pourquoi il faut que nous les acteurs politiques, qu’on soit assez vigilants dans la conduite de l’Etat. Aujourd’hui, l’action d’Alpha Condé n’est pas orientée contre une ethnie, l’action d’Alpha Condé est orientée contre tout le peuple de Guinée », a rappelé.

« Alpha Condé travaille avec un groupe sectaire, avec un clan. Les privilèges sont à ces clans, ce n’est pas à une ethnie particulière. C’est une précision importante aux yeux du PEDN qui a pour ambition de rassembler tous les Guinéens dans leurs diversités, de construire la Guinée dans un élan d’unité et de fraternité entre les fils et filles du pays », a précisé François Bourouno.

Au terme de la rencontre avec la presse, le porte-parole du PEDN a rappelé que son parti ne prendra pas part aux différentes manifestations projetées par l’opposition république pour des raisons de manque d’objectivité dans les démarches.

Facely Diawara

Tel : 628514333

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email