full screen background image

Mariama Satina Sy Diallo : « C’est une fierté pour le Groupe Mondial Tours d’être choisi par la FIFA »



Après l’obtention de la vente des tickets packages de la Coupe du Monde 2018 par son entreprise à travers un contrat officiel avec la FIFA, la PDG du Groupe Mondial Tours, Mme Sy Mariama Satina Diallo,  a accordé cette semaine une interview à Conakry Infos pour parler dudit contrat et des défis y afférents. Dans cet entretien, l’ancienne ministre du Tourisme, de l’Hôtellerie et de l’Artisanat évoque également des nouveaux contacts qu’elle a eus durant ses derniers voyages au Cameroun et en Côte d’Ivoire. Interview.

Conakryinfos : Votre société Mondial Tours vient d’obtenir avec la FIFA  un contrat de vente des tickets packages de la coupe du monde 2018 en Russie. Quelles sont vos impressions ?

Mariama Satina Sy Diallo: L’impression ne peut être que bonne parce que le monde du football est un monde assez fermé, et surtout à ce niveau de responsabilité, je pense que c’est une fierté et une joie pour le Groupe Mondial Tours d’avoir été choisi parmi tant d’entreprises africaines pour s’occuper de la vente des tickets packages de la FIFA.

Pouvez-vous nous faire une présentation du Groupe Mondial Tours ?

Le Groupe Mondial Tour est un groupe qui existe depuis 1994. A l’origine c’était une agence de voyage ; et avec le temps, on a réussi à se diversifier dans notre secteur d’activité, dont le voyage, le tourisme, la restauration et la logistique. Donc nous travaillons autour de ces activités. Nous sommes aussi les représentants exclusifs d’UPS en Guinée.

UPS, c’est la première société américaine de distribution de colis et de courriers. A ce titre, nous sommes dans le transit et de shipchandler. En un mot, le Groupe Mondial Tours est un conglomérat d’entreprises. Il gère sept entreprises avec environ 175 employés directs. Quand vous rajoute les extras avec lesquels nous travaillons, ça nous fait au moins 250 employés.

Mariama Satina Sy Diallo, PDG du Groupe Mondial Tours.

Avec le contrat avec la FIFA, quels sont les pays dans lesquels vous avez l’exclusivité de vendre les tickets packages pour la Coupe du Monde, Russie 2018 ?

Il y’a neuf pays africains. En Afrique de l’ouest, vous avez: le Sénégal qui va en Coupe du Monde, la Guinée, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Cap-Vert. En Afrique centrale, nous avons le Cameroun, le Gabon, la Guinée Equatoriale et la RDC.

Nous avons aussi la possibilité de vendre en Tunisie. Mais là-bas, nous n’avons pas l’exclusivité de la vente parce qu’il y a un vendeur tunisien.

Comment avez-vous réussi à vendre des tickets en Tunisie qui ne fait pas partir de votre zone d’intervention ?

On n’a pas l’exclusivité là-bas parce qu’il y a un vendeur local. Mais si on a de la clientèle en Tunisie, on peut vendre, parce que vous savez quand on se connecte sur Internet au niveau du site de la FIFA ou de Match Hospitality, et que vous voulez acheter dans les régions que je vous ai citées, ça vous amène directement chez nous. Donc nous avons eu à faire des réservations de vente pour des pays comme Madagascar, les Etats Unis, la France, etc.

Comment Mondial Tours a réussi à intégrer le cercle fermé de sociétés ayant l’exclusivité de vendre les tickets packages de la FIFA ?

Vous savez aujourd’hui avec l’Internet, nous avons un site web (www.groupemondialtours.com) que je vous conseille de visiter dans lequel nous avons exposé toutes les activités que nous faisons. Et puisque nous travaillons entre la Guinée et le Sénégal, on est bien implantés dans ces deux pays.

C’est le bouche à oreille qui parle quand on cherche qui fait quoi. Je suis dans un réseau appelé Fly Africa qui couvre tous ces pays. En plus, j’ai été ministre du Tourisme en Guinée qui m’a également permis d’avoir beaucoup de connexions. Je vis entre le Sénégal et la Guinée. Donc il y’a un certain nombre de choses qu’on regarde chez une structure avant de choisir cette structure.

Mondial Tours n’est pas à sa première expérience. Nous étions en Tunisie quand la Guinée est allée à la CAN. C’est le Groupe Mondial Tours qui avait aussi eu le marché pour transporter toute la délégation guinéenne en Tunisie. Donc c’est toutes ces choses qui entrent en ligne de compte. Du coup, on m’a contactée pour me demander : est-ce que ça m’intéressait puisque que je suis dans la logistique ?

Alors on a dit oui ! C’est tout à fait possible. Donc, c’est comme ça qu’on a eu le marché. Il y a quelques années de cela, nous avions organisé le voyage de 260 femmes à Dakar et à Beijing. Donc tout ceci rentre en ligne de compte.

Hormis Mondial Tours, y a-t-il d’autres sociétés africaines parmi les 70 agents habilités à vendre les tickets packages du Mondial 2018 ?

Non ! C’est la première fois ; et nous sommes la seule entreprise africaine à commercialiser les packages. Comme la FIFA est en train de se féminiser et que je suis une femme, cela a aussi joué un grand rôle.

Où et comment les fans du football peuvent se procurer des tickets à Conakry et dans vos zones d’interventions ?

Les tickets packages sont en vente ici à Mondial Tours à l’immeuble Diallo et frères à Bellevue, à Kipé et à Dakar à la cité Mermoz.

Mais vous savez, on n’a pas besoin de se déplacer pour acheter les tickets. Et comme je vous l’avais dit, nous avons la liste des stades, le programme des 64 matchs et les lieux. Nous avons également signé un contrat avec une société là-bas appelée Match Accommodations qui s’occupe de tout ce qui est hébergement et transfert. Donc on peut rester au bout du monde, nous contacter par email et on règle tout grâce au progrès de la science et de la technologie. Nous avons eu à vendre des billets très loin d’ici par Internet. Les gens peuvent même payer avec leurs cartes de crédit. Ceux qui ne pouvaient pas le faire nous ont fait un virement dans notre compte. Et nous aussi, nous avons fait le virement au niveau de Match hospitality.

Y a- ti-l des avantages que peuvent bénéficier vos clients guinéens en achetant les tickets packages ?

Malheureusement en Guinée cela n’a pas marché. Peut-être c’est par ce que les Guinéens ne vont pas a la Coupe du Monde. C’est quand même chères les packages, il faut dire la vérité. Mais pour encourager les gens, on est allé jusqu’à négocier avec une banque de la place, en l’occurrence la Banque islamique de Guinée (BIG) pour que les personnes qui veulent aller, qu’on puisse financer leur voyage. Ensuite elles pourront rembourser la banque après six mois ou un an. On a communiqué là-déçu, mais malheureusement on n’a vu personne. Donc c’est l’avantage qu’on pouvait donner.

On sait que le Groupe  Mondial Tours est une société de droit guinéen. Avec ce contrat, y a-t-il une collaboration entre Mondial Tour et le Fédération Guinéenne de Football pour la vente des tickets packages de la FIFA ? 

Oui ! On est allé les voir. Quand même nous sommes en Guinée. La Fédération guinéenne de football  doit être en mesure d’accompagner toutes les structures qui travaillent dans le monde du football. Nous y avions fait une présentation des packages suivie d’une conférence de presse avec les journalistes guinéens.

Vous étiez récemment au Cameroun et en Cote d’Ivoire. Quel était l’objectif de votre visite dans ces deux pays ?

Vous savez, c’est quand même couteux de dire qu’on va visiter tous ces pays-là. On a vu là où nous aussi nous avons des relations avec des structures bien implantées.

On est allé au Cameroun parce que la compagnie camerounaise CAMERCO nous a exprimé leur intension de travailler avec nous, de vendre les packages. Et CAMERCO a invité tous ses correspondants qui sont en Afrique Centrale ; le Gabon, la Guinée Equatoriale et la RDC étaient tous au rendez-vous lors de la présentation du produit. Donc CAMERCO est notre partenaire. On leur a donné un sous-contrat parce qu’avec notre contrat, nous sommes en mesure de donner un sous-contrat à d’autres vendeurs pour qu’eux aussi soient en mesure de vendre les tickets partout où se vendent les billets de CAMERCO. Ainsi, on pourra élargir la zone de vente des billets de la Coupe du Monde. Aussi ça nous a permis de discuter avec eux, et cela aussi va faire l’objet d’une signature. Vous  savez que le Cameroun va organiser la CAN en 2019. Donc eux aussi, ils ont décidé de confier au Groupe Mondial Tours la commercialisation des produits de la CAN 2019 à partir de l’Afrique de l’ouest.

Hormis les démarches liées à la vente des tickets packages de la Coupe du Monde 2018 au Cameroun et en Cote d’Ivoire, avez-vous eu d’autres contacts avec d’autres partenaires ?

Bien sûr ! On travaille avec certaines agences qui sont intéressées, mais aussi des particuliers. En Cote d’Ivoire aussi, on a fait la même chose. Nous avons rencontré des agences, la communauté sénégalaise qui y vit pour leur faire des propositions. Même ici, on a contacté des agences de voyage. On leur a dit voilà le produit, c’est pour tout le monde. Essayez de le vendre et on va partager la commission. Mais encore une fois, en Guinée nous n’avons pas eu de feedback

A quelques semaines du coup d’envoi de la Coupe du Monde, Russie 2018, en Guinée, y a-t-il de l’intérêt de la part des fans du football qui souhaiteraient acheter des tickets packages FIFA dans vos zones d’intervention ?

Non ! Franchement, la Guinée n’a pas encore exprimé d’intérêt.

Avez-vous un message à l’endroit des fans du football qui voudraient se rendre en Russie pour suivre la Coupe du Monde 2018 ?

Comme nous savons que les billets sont chers, nous avons essayé de faciliter les choses. On ne vend pas un billet sec, nous vendons un ensemble de produits qui se trouve à l’intérieur des packages.

Mariama Satina Sy Diallo en compagnie de certains de ses employés et l’équipe de Conakry Infos après l’interview dans ses locaux à Bellevue.

Je souhaite que la prochaine fois que la Guinée puisse aller à la Coupe du Monde. Mais ce que je ne cesserais de dire aux gens, la Russie est un magnifique pays, et on peut y aller en dehors du football. Les gens vont à Paris, aux Etats-Unis, à Bruxelles (…) pour les vacances. Pourquoi cette fois-ci ne pas aller pour découvrir la Russie parce que nous avons eu à vendre des billets au Sénégal à des personnalités qui ne sont pas intéressées par le football, mais c’est l’ambiance de la Coupe du Monde qui les intéresse. Ils y vont pour découvrir un pays où sûrement ils ne seraient jamais partis visiter. Malheureusement cette curiosité n’a pas été ressentie chez les Guinéens. Mais il y a quand même beaucoup de choses à faire en Russie ; et c’est tout à fait possible d’y aller pour visiter ce magnifique pays.

Conakryinfos : Merci Madame Sy

C’est moi qui vous remercie.

 

 

Entretien réalisé par :

Boua Kouyaté, Boubacar Sidy Bah et Ramatoulaye Bah

Tel : 669 85 20 20

Commentaire Facebook