full screen background image

Gendarmerie : Après sa suspension, le colonel Alpha Barry mis aux arrêts ! (copie lettre)


Depuis sa sortie médiatique rocambolesque du mercredi 16 mai dans l’émission ‘’Les Grandes Gueules’’ de la radio privée Espace fm, les ennuis se multiplient pour le porte-parole de la gendarmerie nationale, le colonel Mamadou Alpha Barry.

Après sa suspension jeudi, le colonel Barry a été consigné dans bureau avant d’être mis aux arrêts sur décision du haut commandant de la gendarmerie nationale, le général Ibrahima Baldé, a appris Conakryinfos d’une source proche de la Grande Muette.

Surpris de la réaction de son porte-parole dans les médias à travers une correspondance adressée par le ministre délégué à la Défense nationale, Dr Mohamed Diané, le haut commandant de la gendarmerie nationale, le général Ibrahima Baldé n’a pas tardé à suspendre le jeune officier, avant de préciser dans une lettre réponse adressée au ministre qu’il n’a reçu aucun ordre préalable de sa hiérarchie.

« Monsieur le Ministre, C’est avec une grande indignation et une surprise que nous avons suivi la rediffusion de l’émission (Grande Gueule) sur Espace FM le mercredi 16 ami 2018 au cours de laquelle vous avez fait l’objet de manquement de la part du lieutenant-colonel Mamadou Alpha Barr, chef service communication, arts et culture, porte-parole de la gendarmerie nationale.

Cet officier supérieur n’a reçu aucun ordre préalable et ne traduit aucunement la volonté de sa hiérarchie. Aussi, il n’a pas mesuré le poids de son statut de militaire ni de sa responsabilité d’officier de communication. C’est pourquoi, au regard de ce qui, précède, la mesure suivante a été prise : Le lieutenant-colonel Mamadou Alpha Barry a été suspendu de ses fonctions et mis aux arrêts », a précisé le général Ibrahima Baldé au ministre délégué à la Défense.

Selon nos sources, le colonel Mamadou Alpha Barry a été déféré à l’Eco3 de Matam pour être détenu et entendu par la justice militaire.

Mercredi, dans sa communication, le colonel Barry a fustigé la gestion de l’actuel ministre délégué à la Défense nationale, Dr Mohamed Diané tout en jetant des fleurs sur son prédécesseur, Me Abdoul Kabèlè Camara dont il souhaite le retour à la tête de ce département stratégique dont relève la gendarmerie et l’armée de terre.

En outre, le jeune officier n’a pas raté Sékou Souapé Kourouma qui l’avait accusé, il y a quelques semaines, de s’être rendu nuitamment au domicile du chef de file de l’opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo.

Selon le colonel Barry, il est simplement victime de la jalousie de Sékou Souapé qui aurait été, selon lui, radié des effectifs de l’armée guinéenne. « Il (Sékou Souapé Kourouma) a voulu m’éteindre pour atteindre le général Baldé », a-t-il accusé.

Dans sa sortie médiatique, le colonel Barry a accusé la justice guinéenne de mal gérer les dossiers judiciaires, surtout ceux concernant les grands bandits.

« Nous, nous sommes des auxiliaires de la Justice. La Justice représente les patrons des officiers de police judiciaire. Nous, nous sommes des officiers de police judiciaire. On fait la première étape de l’enquête : la recherche, l’interpellation, l’audition, le procès-verbal et on dépose devant le magistrat. Quand on dépose le malfrat devant le magistrat, tu tapes le garde-à-vous et tu fais demi-tour. Et le reste, ce n’est pas ton problème. Ces malfrats que vous voyez, ce sont des gens qui tapent des opérations et qui se font beaucoup d’argent. Donc, ce sont des personnes qui sont chéries comme une femme. Quand ils se retrouvent à la prison centrale, il y a des avocats qui viennent pour les défendre. C’est à partir de là qu’on découvre le magot qu’ils ont. Et quand une personne qui se retrouve en prison te dit toi, dehors, qui n’as pas de transport pour quitter Kaloum et venir en haute banlieue, qu’il a plus de 500 millions enfouis sous un arbre à Yimbaya. Il te dit : ‘‘Aide-moi à sortir, pour que (…)’’. Le problème, c’est quoi ? C’est que certaines personnes ne cherchent même pas à savoir qu’est-ce qui a emmené cette personne-là ici (…) », a-t-il accusé sur les antennes de la radio Espace.

Connu pour son éloquence et sa disponibilité à satisfaire les journalistes, le colonel Mamadou Alpha Barry, voulant répondre à ses détracteurs sur les antennes d’une radio, s’est emporté et violer expressément certains secrets de la Grande Muette dont l’obligation de réserve.

 

Boua Kouyaté

Tel : 669 85 20 20

 

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email