full screen background image

Moussa Bansouma Diallo : « Après notre démission du parti Afia, nous voulons rester dans la mouvance »


Après la démission collective d’une frange importante des responsables et militants du parti Afia dirigé par le DR. Saliou Bella Diallo, le porte-parole des démissionnaires, Moussa Bansouma Diallo, également membre du conseil national des jeunes du parti, a accordé cette semaine à  Conakryinfos, une interview  pour justifier leur démission et éclairer la lanterne de l’opinion publique sur leur prochaine destination. Entretien.

Conakryinfos : Qu’est-ce qui motive votre démission collective du parti Afia ?

Moussa Bansouma Diallo : Cette démission est motivée par l’immobilisme au sein du parti après avoir remarqué qu’il y a un manque de concertation de la part du président du parti qui transforme un bien commun en une entreprise individuelle appartenant à lui seul et à sa famille. Nous avons aussi constaté que le président est en train de dévier l’orientation politique qu’on avait assignée au parti. Nous avons tenté à plusieurs reprises de le ramener sur la ligne, mais il a toujours refusé. Nous avons déplacé les délégations de l’intérieur du pays, notamment le coordinateur régional de Mamou et certaines fédérations, on s’est rendu compte qu’il n’est pas prêt à comprendre. Du coup, nous avons décidé de démissionner. Et soyez rassurés que la page est déjà tournée.

Etes-vous toujours de la mouvance ?

Moussa Bansouma Diallo : Ecoutez ! Nous n’avons pas démissionné de la vie politique, car nous voulons toujours rester dans la mouvance. Mais nous avons démissionné d’Afia.

Conakryinfos : Les démissionnaires sont au nombre de combien ?

Moussa Bansouma Diallo : C’est très risqué de donner un nombre exact, car il y a des démissionnaires à l’intérieur du pays. Mais pour ce qui est de Conakry, on note 150 démissionnaires lors de notre première déclaration. Nous allons bientôt animer une conférence de presse, où prendront part les responsables de certaines fédérations.

Après cette démission, avez-vous l’intention de prendre une nouvelle orientation ?

Moussa Bansouma Diallo : Bien sûr ! Depuis notre démission d’Afia, nous sommes en consultation avec beaucoup de formations politiques qui nous ont tendu la main. Mais, étant de la mouvance présidentielle, je pense que la future orientation des démissionnaires d’Afia que nous sommes serait sans doute vers le grand baobab, le RPG Arc-en-ciel. Mais toute décision dans ce sens, nous allons d’abord consulter nos fédérations à la base qui doit valider notre orientation. Etant déjà de la mouvance, nous sommes convaincus que les fédérations vont accepter qu’on rejoigne le parti au pouvoir.

Selon vous, cette démission collective ne va-t-elle pas affaiblir le parti Afia ?

Moussa Bansouma Diallo : Ecoutez ! Avec notre départ collectif, Dr Saliou Bella ne sera plus dans son parti qu’avec les membres de sa famille et certains amis de promotion et d’enfance. Tous ceux qui étaient venus dans ce parti à travers une conviction politique, vont certainement nous rejoindre. Il y a d’autres qui vont aussi quitter le parti, mais ils avaient peur de prendre une décision. Mais nous, nous avons décidé de prendre notre destin en main et de l’assumer en démissionnant du parti Afia.

Conakryinfos : Avez-vous un message à lancer aux responsables du parti au pouvoir ?

Moussa Bansouma Diallo : Nous disons aux responsables du RPG Arc-en-ciel que nous sommes toujours membres de la mouvance présidentielle. Nous leur demandons de nous ouvrir les portes pour permettre à toutes les fédérations de l’intérieur du pays de comprendre ce que nous faisons à Conakry, afin de rallier le grand RPG Arc-en-ciel.

Conakryinfos : Merci

Moussa Bansouma Diallo : C’est moi qui vous remercie.

 

Un entretien réalisé par Mohamed Sylla et Boua Kouyaté

Tel : 620 02 03 06

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email