full screen background image

Moussa Bansouma Diallo : « Sur les 27 fédérations du parti Afia, 18 ont démissionné »


Le porte-parole des démissionnaires du parti Afia, Moussa Bansouma Diallo en compagnie de l’ex-secrétaire général de la jeunesse, Dr Alseny Diallo, se sont rendus vendredi 31 août au siège de Conakryinfos pour réitérer leur position après leur démission collective du parti dirigé par Saliou Bella Diallo. Entretien.

Conakryinfos : Il y a une semaine, une centaine de personnes composées de responsables et de militants ont démissionné du parti Afia. Confirmez-vous ces démissions ?

Moussa Bansouma Diallo : Bien sûr ! Une centaine de personnes viennent de démissionner du parti Afia de façon collective. Parmi ces démissionnaires figurent certains responsables du parti, membre du bureau politique national, des fédérations de l’intérieur du pays et des coordinations régionales. Il y a au total 150 responsables du parti qui ont démissionné avec l’ensemble des fédérations. Vous savez le parti Afia compte 27 fédérations parmi lesquelles 18 sont démissionnaires de toutes les instances du parti.

Conakryinfos : Quelles sont ces 18 fédérations ?

Moussa Bansouma Diallo : Parmi les 18 fédérations démissionnaires, vous avez les fédérations de Mamou, Pita, Dalaba, Tougué, Lelouma, Koubia, Dinguiraye, Gueckedou, Dixinn, Fria, Ratoma, Faranah, Koundara, Paris, Télémelé, Gaoual, Boffa, Kissidougou, Coyah et Mali. Ces fédérations nous ont même signifié qu’on a même retardé cette démission collective.

Conakryinfos : A vous entendre parler, on a l’impression que le parti Afia s’est vidé de tous ses responsables et militants. Or, telle n’est pas la position du président Saliou Bella Diallo qui parle d’une seule démission au sein du parti.

Moussa Bansouma Diallo : Le président tente de nier, mais les preuves sont là, elles sont palpables. Lui ne parle que de son secrétaire général chargé de la jeunesse, Dr Alseny Diallo. Pourtant, il y a certains responsables du parti qui ont quitté le parti avant cette démission collective, notamment Mamadou Dian Diallo, secrétaire fédéral du parti Afia à Labé qui a rejoint l’opposition par l’intermédiaire du PPD de Boubacar Diallo ; vous avez Thierno Sadou Sow qui a quitté pour être élu sur la liste de l’UFDG à Ratoma et Abdourahmane Macky Bah, vice-président en charge de la communication qui a aussi quitté pour rejoindre le RPG Arc-en-ciel par le canal de l’ex GPT. Vous avez le colonel Julien Lamah en charge des relations extérieures qui a aussi démissionné ; Fousseny Koné, membre du bureau exécutif qui a aussi rejoint une liste indépendante à Kaloum. Bref, il y a des preuves qui attestent cette démission collective des responsables et militants du parti Afia qui est dans un naufrage total. Même ceux qui sont là-bas actuellement, ils vont finir par quitter et laisser le président avec l’agrément seulement.

Banssouma Diallo en compagnie de l’ex- secrétaire général de la jeunesse du parti Afia.

Conakryinfos : Vous parlez du naufrage du parti Afia, mais le président Saliou Bella Diazllo pense le contraire, car il a invité ses militants à grande réunion samedi au siège de son parti à Matoto.

Moussa Bansouma Diallo : Ecoutez ! Il n’y a jamais eu d’assemblée générale du parti Afia. La réunion qu’il compte organisée est uniquement réservée aux membres du bureau exécutif. Pour ce faire, il prévoit de mobiliser ses étudiants en pédiatrie et des jeunes du bar Kèndeka de Matoto pour montrer qu’il a encore des gens derrière lui. Franchement, ce parti n’a plus de contenu, il n’est qu’une coquille vide. Retenez que le président Saliou Bella finira par nous rejoindre au RPG Arc-en-ciel.

Conakryinfos : Donc, le retour au sein du parti Afia est irrévocable ?

Moussa Bansouma Diallo : La page Afia est déjà tournée ! Je suis sûr que c’est aussi fini pour ce parti

Conakryinfos : Aujourd’hui vous voulez rejoindre le RPG Arc-en-ciel ?

Moussa Bansouma Diallo : Nous demanderons aux responsables du RPG de continuer à suivre sa ligne de conduite qui consistes à rassembler tous les Guinéens autour d’un idéal commun pour faire avancer le pays avec l’ensemble des hommes, des femmes et des jeunes qui souhaitent faire avancer le pays.

Conakryinfos : Merci M. Diallo.

Moussa Bansouma Diallo : C’est moi qui vous remercie.

 

Un entretien réalisé par Mohamed Sylla

Commentaire Facebook