full screen background image

Musique : Un film retraçant la vie et l’œuvre de Sory Kandia Kouyaté présenté à Conakry


Kabinet Kouyaté ‘’Kaabi’’, l’un des fils du célébrissime Sory kandia Kouyaté, a présenté vendredi au CCFG à Conakry, une œuvre cinématographique retraçant la vie et l’œuvre de son défunt père sous la présidence du ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique.

Outre des invités composés d’artistes et d’hommes de culture, la cérémonie de présentation a également connu la présence du fils ainé de Sory Kandia, Dr Abdoulaye Kouyaté et de l’autre fils Sékouba Kandia Kouyaté.

Intitulé « la trace de Kandia », la production de ce film a été rendu possible grâce au réalisateur français Laurent Chevalier.

Il se résume en trois chapitres qui retracent la vie et le parcours de Sory Kandia Kouyaté de la Guinée indépendante aux Ballets africains de Guinée et de l’ensemble instrumentale et choral national.

De par sa voix suave et irrésistible, Sory Kandia Kouyaté a été le tout premier artiste africain à décrocher le Grand Prix à l’international de l’Académie Charles Gros du “Disque d’or” en 1970.

Au de nom de la famille de feu Sory Kandia Kouyaté, son fils ainé, Dr Abdoulaye Kouyaté a remercié les autorités et la famille culturelle pour tous les honneurs rendus à son père.

De son côté, le ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique, Bantama Sow a rendu un vibrant hommage à Sory Kandia Kouyaté dans son combat pour l’art et la culture africaine.

Au terme de cette rencontre, un lot de disques (DVD) a été remis au ministre de la culture, des sports et du patrimoine historique, suivi d’une prestation du duo Kabinet et Sekouba Kandia Kouyaté qui ont repris quelques titres célèbres de leur feu père, Sory Kandia Kouyaté, plongeant ainsi la salle dans une émotion indescriptible.

Sory Kandia Kouyaté naquit en 1933 à Manta dans la sous-préfecture de Bodié à Dalaba. Il mourut le 25 décembre 1977 suite à un malaise survenu sur scène lors d’un spectacle à Coyah à 44 ans.

 

Facely Diawara

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email