full screen background image

Aviation : Royal Air Maroc, une compagnie spécialisée dans la perte des bagages de ses clients !


De nos jours, s’il y a une compagnie aérienne qui, malgré des innovations apportées en matière de confort et de sécurité, continue de créer des ennuis à ses millions de clients à leur départ et à leur arrivée, c’est bien Royal Air Maroc (RAM), une compagnie aérienne marocaine ayant pour principal hub l’aéroport Mohammed V de Casablanca.

Malgré l’irréprochable hospitalité des Marocains, leur compagnie aérienne présente des failles dans les services qu’elle offre à ses millions de passagers de par le monde.

Ces failles sont surtout constatées dans la gestion des bagages des passagers dont certains se plaignent souvent de la perte quasi quotidienne de leurs bagages et d’autres colis embarqués à bord des différents avions de la compagnie.

Dans les différents vols à destination ou en provenance de l’Afrique, de l’Europe, de l’Amérique et de l’Asie, des passagers ne cessent de se plaindre de la perte de leurs bagages dont le remboursement équivaut généralement à une montagne à déplacer, tellement que les procédures sont longues et lentes.

Je suis l’un de ces nombreux passagers, victime de perte d’une valise contenant toutes mes affaires, alors que je me rendais à Casablanca pour une formation de trois semaines en communication institutionnelle.

Parti nuitamment de Conakry, mercredi 06 novembre 2017 à 02H25, à destination du Maroc à bord du vol AT 526, j’arrive à l’aéroport Mohamed V de Casablanca vers 07H00 dans l’espoir de récupérer ma valise avec pour ‘’talon bagage’’ 0147451152, avant d’être conduit au quartier Bel-Air, à l’école supérieure de communication et de publicité (Com’Sup) par un de ses chauffeurs qui m’attendait dans le parking.

Après environ une heure d’attente à la recherche de ma valise sur le tapis roulant, je me rends compte finalement que celle-ci ne figurait pas parmi les bagages des passagers en provenance de Conakry.

Ne sachant plus rien que faire sur place pour retrouver ma valise, un autre passager qui n’avait pas aussi retrouver son sac, m’a conseillé d’aller faire une déclaration de perte de colis à l’agence Royal Air Maroc de l’aéroport Mohamed V de Casablanca. Ce qui fut fait avant d’obtenir un « Constat d’Irrégularité Bagage » ayant pour numéro de dossier CMNAT 58295.

Après cette étape, je suis honteusement sorti bredouille de l’aéroport à la surprise générale du chauffeur de Com’Sup qui m’attendait pour me conduire à l’école, puis à mon hôtel.

Arrivé à Com’Sup, indigné de me voir sans ma valise contenant mes objets personnels et d’autres colis à remettre à trois étudiants guinéens au Maroc, le fondateur de Com’Sup, M. Azzedine Lazrak m’a immédiatement accompagné dans quelques boutiques de la place pour refaire ma garde-robe pendant mon séjour au Royaume Chérifien.

Malgré l’intensité des cours de communication institutionnelle que je suivais à Com’Sup, je profitais chaque jour de mes temps de pause pour appeler le service client de Royal Air Maroc de Casablanca, afin de m’enquérir de la situation de ma valise perdue.

A chaque appel, on me répondait que mon colis n’est pas encore retrouvé, mais les recherches continuent pour la retrouver.

Etant resté dans cette longue et ennuyeuse attente jusqu’à la fin de mes trois semaines de formation au Maroc, je suis retourné en Guinée sans pouvoir retrouver ma valise contenant des objets dont certains resteront à jamais irremplaçables.

Arrivé dans la capitale guinéenne, j’ai entamé les mêmes démarches dans l’espoir de retrouver ma valise ou d’être remboursé par la compagnie Royal Air Maroc.

A la représentation de la RAM, après m’avoir bien accueilli, le représentant à Conakry, M. Habib Skiredj a relancé mon dossier m’assurant, après tant de rendez-vous infructueux, que le remboursement sera fait au plus tard, dans la première quinzaine du mois d’octobre, qui correspond à ses congés annuels. Car disait-il, la RAM a accepté de rembourser ma valise perdue.

Après plus d’un an de perte de ma valise dont le remboursement se fait toujours attendre, je suis aujourd’hui fatigué, épuisé et même éreinté de poursuivre des démarches infructueuses auprès de Royal Air Maroc, une compagnie qui s’est aujourd’hui tristement spécialisée dans la perte quotidienne des bagages de ses clients qui, parfois, ne savent plus à quel saint se vouer.

Aujourd’hui, après avoir franchi cette étape de démarches pacifiques auprès de la RAM, je promets que la prochaine étape sera la formulation d’une plainte devant les tribunaux contre la compagnie aérienne du Royaume Chérifien, avec lequel mon pays, la Guinée, entretient toujours de très bonnes relations séculaires d’amitié et de coopération.

 

 

Boua Kouyaté

Journaliste/Directeur de la Publication

www.conakryinfos.com

Tel : +224 620 02 03 06

Commentaire Facebook
Print Friendly, PDF & Email